.
-

Le graphite
Le graphite est la forme rhomboédrique du carbone. Les cristaux les plus purs contiennent en outre du carbone une petite quantité de sesquioxyde de fer. Le graphite se présente en petites lamelles hexagonales et le plus souvent en masses foliacées, écailleuses ou compactes. 

Clivage basique parfait; les lames de clivages sont flexibles. L'éclat est métallique; la couleur varie du noir de fer au noir gris d'acier; le graphite laisse sur le papier une trace noire; son toucher est gras. Dureté, 1 à 2. Densité, 2,09 à 2,29. Bon conducteur de l'électricité. 

Le graphite se trouve parfois en masses exploitables dans les granites, les gneiss, les micaschistes et les calcaires cristallins. Les variétés terreuses désignées sous le nom de mine de plomb ou de plombagine sont utilisées pour divers usages et particulièrement pour le noircissement des objets de fer. Les gisements de Sibérie (Russie) sont considérables; les Etats-Unis fournissent aussi beaucoup de ce minéral. On en trouve aussi On en trouve en différentes localités de la France, de l'Espagne, de la Corse.

La tremenheerite est une variété impure de graphite. Le nom de graphitoïde a été donné par Sauer à une variété de carbone, brillant à la flamme d'un bec Bunsen et imprégnant les micaschistes de l'Erzgebirge. La schungite d'Olonetz est aussi une variété de carbone, intermédiaire entre le graphite et l'anthracite. A. Lacroix.



[Dictionnaire de Cosmographie][Table de Mendeleev][Terre]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.