.
-

Les Gerbilles
Les Gerbillinés
Les Gerbilles sont un genre de Mammifères Rongeurs, de la superfamille des Muroïdés. Ces animaux ressemblent aux Rats, mais ont des formes plus élégantes, les pattes postérieures plus allongées (sans être aussi disproportionnées que celles des Gerboises) et la queue ordinairement poilue. Les dents sont en même, nombre que chez les Rats : les incisives sont étroites et les molaires présentent des lames comme celles des Campagnols et non des tubercules comme celles des Rats, ce qui indique un régime plus franchement végétal. 

La sous-famille des Gerbillinés (Gerbillinae) comprend les genres Gerbillus (Gerbilles vraies), Gerbillurus, Pachyuromys, Mystromys, Meriones (Rats des sables), Rhombomys, Sekeetamys et Tatera. D'aures genres proches, que l'on rangeait autrefois dans les Gerbillinés, en ont été détachés : Dasymys et  Malacomys (Murinés), Otomys (Otomyinés), Mystromys (Mystromyinés).
-

Gerbilles.
Gerbilles.

C'est une sous-famille propre à l'Ancien continent et répandue en Asie et en Afrique, où ses représentants sont surtout abondants dans les plaines desséchées qui s'étendent en écharpe depuis la Sibérie jusqu'au Sud de l'Afrique à travers le désert de Gobi, le Turkestan, l'Arabie, le Sahara et le Kalahari. Une ou deux espèces pénètrent jusque dans les steppes de la Russie méridionale. Les Gerbilles vivent dans des terriers creusés dans le sable, où elles amassent des provisions qui consistent en grains et en racines de graminées, appartenant aux espèces qui poussent de préférence dans les régions du Sud-Ouest de l'Asie où le sol est fortement imprégné de sel. Elles ne sortent guère que la nuit. Leur pelage est de ce fauve isabelle qui caractérise tous les animaux des déserts. Leurs yeux sont grands et saillants. Leur taille varie de celle du Surmulot à celle de la Souris. 

Le genre Gerbillus.
Dans le genre Gerbillus proprement dit, les incisives supérieures sont sillonnées, les molaires décroissent de la première à la dernière, la première ayant trois lobes ou lames, la seconde deux et la troisième un seul. 

La Gerbille d'Egypte (Gerbillus aegyptius), type du genre, a la taille du Mulot des champs. Elle habite la Haute-Egypte et le Nord du Soudan, l'Ethiopie. D'autres espèces habitent l'Algérie : ce sont les Gerbillus Duprasi, G. hirtipes, G. gararmantis et G. Sirnoni décrits par Lataste (1881) et le G. campestris plus anciennement connu. D'autres encore (G. robustus, G. Burtoni, G. caffer, etc.) habitent le centre et le Sud de l'Afrique, et l'on en trouve aussi en Asie (G. persicus, G. nanus, etc.), et jusqu'en Inde (G. indicus). Plus au Nord, le genre est répandu en Asie Centrale et jusqu'en Mongolie. Buchner a  décrit et figuré les G. Przewalkii, G. unguiculatus (M. Edwards), G. meridianus (Pallas), G. Roborowskii, G. lepturus, G. opimes (Lichtenst.), G. giganteus, qui représentent ce genre dans l'Asie centrale.

Les autres genres.
Le genre Rhombomys Wagner, auquel Lataste restreint le nom de Meriones (Illiger), renferme des espèces qui n'ont pas les incisives sillonnées. Telles sont la Gerbille opime ou Grande Gerbille (Rhombomys opimus) et le R. tamaricinus, qui habitent les steppes du Sud de la Russie, près de la mer Caspienne, Meriones Shawi et Meriones Hurraniae de l'Inde.

Le genre Psammomys a pour type le Ps. obesus (Ruppel) d'Egypte et du Sahara algérien; le Ps. elegans est du Senaar et Ps. myosuros de Syrie

Le genre Boubiéda (Pachyuromys Lataste) ne diffère des Gerbilles que par sa queue courte, nue et en forme de massue. Le pelage du reste du corps est long, abondant, d'un roux isabelle. La queue, d'une forme si singulière, semble servir à emmagasiner une réserve de graisse pour les périodes de disette et de mauvais temps où l'animal ne peut quitter son terrier. Le P. Duprasi habite le Sahara algérien. On peut lui rapprocher le Gerbillus brevicaudatus de l'Afrique australe. 

Genres proches des Gerbillinés.
Les Otomys (F. Cuv.) sont des Gerbilles à larges oreilles arrondies, à molaires présentant deux ou ordinairement trois lames en ellipse transverse bien distinctes. La queue est peu ou point poilue. Les O. bisulcatus, O. unisulcalus, O. Brantsii et O. pallidus sont de l'Afrique australe. 

Le Dasymys Gueinzii (Peters), de Natal, est caractérisé par la forme de ses dents, sa queue longue, écailleuse, à poils rares, et son pelage touffu. 

Le genre (Malacomys M.-Edw.) se distingue également par une queue nue comme celle des Rats, bien que les dents soient celles des Gerbilles. L'espèce (M. longipes) est du Gabon

Le Mystromys (Wagner), qui est rangé dans la famille des Nesomyidés, diffère peu des Gerbilles et renferme deux espèces de l'Afrique méridionale (M. albipes et M. lanuginosa). 

Les prétendues Gerbilles que l'on a signalées dans le tertiaire de France doivent être considérées comme très douteuses. (E. Trouessart).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2013. - Reproduction interdite.