.
-

Les Galéopithèques
Dermoptères
Les Galéopithèques constituent aujourd'hui un genre unique de l'ordre des Dermoptères, un ordre très voisin de celui des Chiroptères (Chauves-souris) dont il se distinguent, parce que les doigts des mains, tous garnis d'ongles tranchants, ne sont pas plus allongés que ceux des pieds; de telle sorte que la membrane qui en occupe les intervalles et s'étend jusqu'aux côtés de la queue ne peut guère remplir que les fonctions de parachute. Le pouce en avant comme en arrière est complet, mais moins grand que le doigt externe qui surpasse d'ailleurs le troisième et le quatrième en dimension. Ils ont des dents canines, dentelées et courtes comme les molaires; deux incisives très écartées en haut, six, en bas, fendues en lanières étroites comme des peignes. Quelque ressemblance avec le corps du Chat ou du Maki, jointe à-leur membrane aliforme, avait fait donner à ces animaux le nom de Chats volants (on les connaît aussi sous le nom d'Ecureuils volants). Cette membrane, à, laquelle ils doivent la faculté de pouvoir s'élancer à d'assez grandes distancés et de se maintenir en l'air, s'étend sur les côtés de leur corps, depuis le cou jusqu'à l'extrémité de la queue; elle est velue dans toute son étendue. 

Ces animaux habitent l'Asie du Sud, et principalement l'Insulinde; ils sont essentiellement grimpeurs, vivent dans les bois et sont très agiles; à terre même ils courent facilement; leur vie est nocturne; ils se nourrissent de fruits, d'insectes dont ils paraissent friands, et même de petits Oiseaux. Cuvier, en classant les Galéopithèques parmi les Chiroptères dont il avait fait une famille de l'ordre des Carnassiers, n'avait pas cru devoir suivre les idées de Linné; le savant suédois les avait rangés dans ses Primates; et cette dernière opinion a été adoptée par Blainville, par P. Gervais et encore aujourd'hui par certaines classifications. Le Galéopithquee volant (G volans, lémur volans, Lin.) est gris foncé ou noirâtre en dessus, tacheté de blanc; la membrane et le dessous du corps roussâtres; pattes noires légèrement jaspées de blanc. Longueur totale, 0,45 m. On le trouve à Java, à Sumatra, à Bornéo. Le Galéopithèque varié d'E. Geoffroy paraît être un jeune de cette espèce. On connaît encore aujourd'hui le Galéopithèque des Philippines (G. philippinensis, Waterh.) et le G. à grande queue (G. macrurus). On croit ce dernier de Sri Lanka. (DGS).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.