.
-

Gaine (anatomie), du latin, vagina. - On appelle ainsi certaines parties membraneuses qui entourent en manière de gaines quelques-uns des organes; ainsi les gaines fibreuses et synoviales des tendons, les gaines celluleuses des muscles, des artères, des veines, etc.
Gaine (zoologie). - On nomme ainsi d'après Fabricius une partie de la bouche dans les insectes suceurs, particulièrement chez les hémiptères et les diptères à suçoir corné. C'est une espèce de tuyau soit cylindrique ou conique et articulé en forme de bec (le rostre), soit membraneux ou charnu inarticulé et terminé par deux lèvres (la trompe). Le labre est triangulaire, voûté et recouvre la base du suçoir. Cette gaine renferme de petites lames en forme de soies ou de lancettes composant par leur réunion une sorte de suçoir et qui remplacent les mandibules et les mâchoires; elle présente de nombreuses modifications dans les différents groupes qui en sont pourvus.
Gaine (botanique). - On appelle ainsi dans les végétaux une portion du pétiole de la feuille, dilatée à sa partie inférieure par laquelle, elle tient à la tige qu'elle embrasse quelquefois dans une portion plus ou moins grande de sa circonférence; la gaine peut être fendue comme dans les Graminées, ou entière comme dans les Cypéracées.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.