.
-

Fibre (biologie). - On désigne ainsi des filaments de natures diverses. En anatomie, le nom de fibre a été donné à des éléments très variés, n'ayant comme caractère commun que leur forme filamenteuse. On distingue : les fibres conjonctives, les fibres élastiques, les fibres musculaires et les les nerveuses (Tissu fibreux).

Les fibres conjonctives et les fibres élastiques font partie intégrante du tissu conjonctif. Les fibres tendineuses ne sont que des faisceaux de fibrilles conjonctives. Celles-ci se retrouvent sous le nom de  fibres de Sharpey, dans la texture des os d'origine périostique. Les fibres musculaires se rattachent à deux types : les fibres musculaires striées et les fibres musculaires lisses, ces dernières étant de véritables cellules complètes.

A ces types il faut joindre celui des fibres myocardiques, qui se trouvent dans le muscle cardiaque. Enfin, les fibres nerveuses ne sont autre chose que les cylindres-axes des nerfs, véritables prolongements des cellules nerveuses. Les fibres de Remak sont de fibres nerveuses du système sympathique

En botanique, et plus spécialement en histologie végétale, on appelle fibre une cellule allongée, ordinairement fusiforme, dont le cytoplasme s'est épuisé en donnant une épaisseur considérable à la membrane cellulosique qui s'est, en même temps, plus ou moins lignifiée. Les fibres, qui constituent pour la plante des éléments de soutien, sont parfois isolées, mais le plus souvent réunies en faisceaux; ce sont s qui fournissent les matières textiles extraites du lin, du chanvre, de l'agave, du phormium tenax, etc.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.