.
-

Les Félidés
Les Félidés actuels
Aperçu
Systématique
Félidés actuels
Paléontologie
Le chat*
Les Félidés actuels

Les Félidés actuels (Néofélidés) sont tous digitigrades avec 5 doigts en avant et 4 seulement en arrière. Dans la classification habituelle, ils sont répartis en 17 genres  eux-mêmes distribués dans trois sous-familles : Félinés (13 genres rassemblant les "petites" espèces), Panthérinés (3 genres), Acinonychinés (1 genre). En tout, on dénombre ainsi généralement 37 espèces différentes. Mais les études portant sur la proximité génétique des Néofélidés conduit à distinguer plutôt sept ou huit groupes  :  ceux du Chat-léopard d'Asie (et du Chat viverrin), du Chat domestique, du Lynx, de l'Ocelot, de la Panthère, du Puma, du Caracal et, s'il n'est pas rattaché à celui du Caracal, celui du Serval

Ces groupes sont signalés dans l'arbre généalogique des Félidés actuels qui suit. Celui-ci reprend (en le dépouillant de ses indications techniques) un schéma phylogénétique publié en mars 1998 par Jill  Pecon Slattery et Stephens J. O'Brien dans la revue Genetics. La reconstruction à laquelle se sont livrés ces chercheurs repose sur l'étude des gènes portés par les chromosomes sexuels de 34 espèces vivantes. Une méthode ne permet pas une reconstruction absolument univoque : il peut exister plusieurs solutions, et d'ailleurs l'arbre généalogique qui découle de l'étude des gènes du chromosome Y (ci-dessous) diffère par quelques détails de celui construit par les mêmes auteurs à partir du chromosome X. Toutefois, les résultats restent assez consistants, et compatibles avec les données paléontologiques, pour que l'on puisse considérer comme pertinents les grands groupes mis en évidence et sans doute aussi la plupart des apparentements qu'ils recèlent.

Le groupe du Chat-léopard d'Asie (Prionailurus)

Le chat-léopard d'Asie.
Le Chat-léopard d'Asie ou du Bengale (Prionailurus bengalensis) habite les régions montagneuses de l'Inde, la péninsule Indochinoise, Sri Lanka, Java et Sumatra. Ces différentes variétés ont la même taille; leurs couleurs varient beaucoup. 

L'espèce connue sous le nom de Chat léopard de l'Inde (Prionailurus rubiginosa) ne se trouve que dans le sud de l'Inde et à Ceylan : c'est un animal un peu plus petit que le Chat domestique, et son pelage est mélangé de gris et de roux, avec la queue unicolore et le poil très court. Il semble devoir former un groupe à part, parent des lignages du chat domestique et du groupe du chat léopard du Bengale, mais ne pouvant être rattaché directement ni à l'un ni à l'autre.
Le Chat viverrin.
Le Chat viverrin ou Chat-Pêcheur (Le Prionailurus viverrina) habite l'Asie du Sud et se trouve aussi à Taiwan. Il est plus grand que le Chat-léopard d'Asie : son pelage présente de larges taches foncées sur un fond gris souris. Bien qu'il se nourrisse ordinairement de poissons et de mollusques d'eau douce, sa taille et sa férocité le rendent redoutable, et il s'approche souvent des étables pour étrangler les agneaux. 
-
Felis viverrina
Chat viverrin.

Le Chat à tête plate. 
Le Chat à tête plate (Felis planiceps) est une espèce remarquable par sa tête allongée et par sa première fausse molaire à deux racines au lieu d'une :  la pupille est ronde comme chez les Panthères. La taille est celle du Chat domestique avec une queue plus courte : le pelage est gris varié de blanc et de roux. Il habite Malacca, Sumatra et Bornéo et se nourrit de poissons

La lignée du Chat domestique.

Dans le schéma donné plus haut, la lignée des Chats se compose de deux branches principales. L'une comprend le Chat sauvage européen (Felis silvestris silvestris) et le Chat à pattes noires (Felis Nigripes). L'autre se divise à son tour en deux rameaux, celui du Chat de Jungle (Felis chaus) et celui dans lequel on trouve le Chat domestique (Felis silvestris Catus), le Chat des montagnes chinoises (Felis bieti) et les deux possibles espèces soeurs du Chat des Sables (Felis margarita) et du Chat botté ou Chat sauvage Africain (Felis libyca). Les données génétiques sont compatibles toutefois avec un autre agencement, dans lequel le Felis libyca apparaît plutôt comme l'espèce soeur du Felis Catus, conformément à l'opinion de beaucoup d'auteurs qui, de fait, voient l'origine de nos Chats domestiques dans  le Chat sauvage africain. Dans tous les cas, le Chat sauvage d'Europe, qui fournit pourtant le type du genre Felis, est considéré comme appartenant à un rameau parfaitement distinct. On trouvera plus de détails à ce sujet dans  la page consacrée au Chat.

Le Groupe du Lynx.

Le Lynx.
Le Lynx  constitue un genre assez distinct des précédents par ses formes robustes, ses pattes plus hautes, la queue courte, les oreilles terminées par un pinceau de poils. Il n'y a généralement, chez l'adulte, qu'une seule prémolaire supérieure; mais ce caractère n'a peut-être pas toute l'importance qu'on a cherché à lui donner, la première de ces dents étant généralement caduque dans un âge plus ou moins avancé chez toutes les espèces de Félins. 
-

Lynx
Lynx.

Le Loup-Cervier des chasseurs  - nom qui s'applique à deux espèces, le Lynx d'Europe (Lynx lynx) et le Lynx du Canada (Lynx canadiensis) - a le pelage roussâtre avec de petites taches brunes clairsemées. II atteint une assez grande taille (près de 1 mètre, non compris la queue qui a 20 à 25 centimètres). Le Lynx commun habite l'Europe et l'Ouest de l'Asie jusqu'au Tibet; une sous-espèce, Lynx l. cervaria, dont le pelage gris et touffu est également tacheté, habite la chaîne de l'Oural, le Caucase, les montagnes de l'Iran, et s'étend en Europe jusque dans le Nord de la Scandinavie. Quant au Lynx du Canada, il se rencontre non seulement au Canada mais dans une grande partie du pourtour du cercle arctique, puisqu'on le retrouve également en Sibérie; c'est l'espèce la plus septentrionale du genre. Devenu très rare en France, on le voit encore dans quelques régions forestières des Alpes et du Jura (et peut-être des Pyrénées?).  Il ne se plaît que dans les endroits déserts et rocheux des forêts des montagnes, se logeant dans une caverne ou un terrier de Blaireau. Il s'attaque aux plus forts gibiers, cerfs et chevreuils, qu'il guette à l'affût sur un rocher ou sur la maîtresse branche d'un arbre, leur saute sur le dos et les tue en leur ouvrant les artères du cou, se cramponnant à sa proie jusqu'à ce qu'elle tombe. Dans certaines circonstances, il ne craint pas d'attaquer les humains eux-mêmes. Sa voix ressemble au hurlement d'un chien.

Dans le Sud de l'Europe, en Espagne, en Sardaigne, en Turquie et en Asie Mineure, le Lynx est représenté par une autre espèce, le Lynx pardinus (Lynx pardé ou Chat pard) qui est plus petit. Quant au Lynx roux (Lynx rufus), il se rencontre en Amérique, mais ne dépasse pas, au Nord, la Nouvelle-Angleterre et s'étend, au Sud, jusque dans les montagnes de l'isthme de Tehuantepec (Mexique). C'est un très proche parent du Lynx commun.

Le Chat de Pallas (Octolobus).
Le Chat manul (Ocotolobus manul) ou Chat de Pallas est une espèce du plateau central de l'Asie, qui s'étend du Tibet à la vallée de l'Amour, et se trouve jusqu'à la limite des neiges éternelles. Il est plus vigoureux et plus haut sur jambes que le Chat sauvage; sa hauteur dépasse même celle du renard. Son pelage est un mélange de poils d'un jaune blanchâtre et de poils bruns; sa tête est tachetée de noir; deux bandes noires s'étendent sur ses  joues; ses oreilles, courtes, larges et émoussées, sont jaunes extérieurement; sa longue queue est touffue, uniformément couverte de poils et annelée jusqu'à la pointe, qui est noire. Il a 78 cm de longueur totale, dont 50 pour le corps et 28 pour la queue. On suppose qu'il a été domestiqué très anciennement par les Chinois et les Mongols et on a parfois dit qu'il serait la souche de nos Chats à long poil, dits d'Angora.

Octolubus manul
Chat manul.

Le groupe des Panthères (Panthérinés & Cie).
Ce groupe rassemble les espèces du genre Panthera, des animaux qui se caractérisent par un appareil suspenseur de l'os hyoïde commun donnant une grande mobilité au larynx, c'est-à-dire la Panthère proprement dite (aussi appelée Léopard), le Lion, le Tigre et le Jaguar, mais aussi la Panthère des neiges ou Once et le Léopard tacheté (Néofélis)

La Panthère.
La Panthère ou Léopard (Panthera pardus), dans laquelle on reconnaît le Pardalis des anciens auteurs, atteint souvent un mètre de long et sa queue a presque la même longueur; le pelage est d'un jaune vif orné de taches noires disposées très régulièrement en forme de rose. Sa force, son audace et la facilité avec laquelle elle grimpe aux arbres en font un animal dangereux. Malgré ses pupilles rondes, c'est surtout la nuit qu'elle exerce ses déprédations, venant rôder autour des troupeaux et s'introduisant même dans les étables par la moindre brèche qui donne facilement passage à son corps souple et allongé.

Les variétés que présente ce pelage ont fait admettre jusqu'à vingt-quatre sous-espèces. On reconnaît cependant que le Léopard ne diffère pas spécifiquement de la Panthère noire de Java, qui n'est elle-même qu'une variété accidentelle, plus commune dans les îles Malaises que partout ailleurs. Ces animaux habitent l'Afrique tout entière et l'Asie au sud des monts Himalaya, s'étendant au Sud jusqu'au Sri Lanka, en Indonésie (Java, Sumatra, Bornéo, etc.), et à l'Ouest jusqu'en Chine, dans l'île d'Haïnan et dans le sud du Japon.

Le Lion.
Le Lion (Panthera leo), n'est pas le plus fort des animaux de proie comme on l'a cru longtemps, mais il reste le plus gros carnivore d'Afrique; il se distingue par sa couleur fauve uniforme, le flocon de poils du bout de la queue, et la crinière qui revêt la tête, le cou et les épaules du mâle. . Le Lion a disparu d'Afrique du Nord ( Panthera leo leo) , d'Afrique du Sud (du moins la sous-espèce P. l. melanochaita ou Lion du Cap) et du Moyen-Orient (P. l. persica) où il vivait encore jusqu'à une époque récente. On  trouve cependant 350 représentants de cette dernière sous-espèce en Inde, dans le Gujarat.
-

Un lionceau.
Un lionceau. Source : The World Factbook.

Le Tigre.
Le Tigre (Panthera Tigris) est plus gros et plus agressif que le Lion. Il est aussi plus allongé, sa tête est plus ronde. Exclusivement asiatique et menacé aujourd'hui d'extinction, il était jusqu'à une époque récente le fléau de l'Inde; la force et la rapidité de ses mouvements sont prodigieuses.

Le Jaguar.
Le Jaguar ou Tigre d'Amérique (Panthera Onca) est presque aussi grand que le Tigre proprement dit et presque aussi dangereux. Son pelage ressemble à celui de la Panthère, mais les rosaces sont plus larges et ont généralement un point noir au milieu (taches en oeil). L'animal est plus grand, plus trapu et plus fort que la Panthère, égalant presque la Lionne sous ce rapport. Il habite l'Amérique depuis le Rio Bravo (Rio Grande), qui sépare le Mexique des États-Unis, jusqu'à la chaîne de Tandil en Patagonie (par 40° de latitude Sud), mais ne se trouve pas aux Antilles. C'est un Carnivore redoutable qui décime les animaux domestiques et ne craint pas de s'attaquer à l'humain lui-même. Il est surtout commun dans les vallées boisées du Brésil dont il traverse aisément les cours d'eau à la nage. 
-

Panthera Onca
Jaguar.

La panthère des neiges (Once).
Bien qu'elles doivent être rangées à part, les Onces proprement dites (Uncia uncia), rappellent les Jaguars. Elles habitent le plateau central de l'Asie, l'Himalaya, le Tibet, et s'étendent dans le Sud, mais ne dépassent pas le plateau central de l'Iran et ne se trouvent pas en Asie Mineure. Leur pelage est tacheté de rosaces régulières, comme celui de la Panthère, sur un fond d'un gris isabelle pâle; le poil est très long, surtout en hiver, et les taches deviennent alors beaucoup plus confuses. C'est un type de montagnes : d'où le nom de Panthère des neiges qu'on lui donne dans le Nord de l'Inde. (E. Trouessart).
-

Uncia uncia
Once.
Le léopard tacheté (Neofélis).
Le Neofelis nebulosa ou Léopard tacheté se rapproche des Panthérinés, bien qu'on le classe parfois parmi les Félinés. L'une de ses sous-espèces, Neofelis n. Diardi est aussi appelé Panthère longibande : elle habite la péninsule indochinoise et le Sud de la Chine, du Moupin à Malacca, et se retrouve dans les îles de la Sonde (Sumatra, Java, Bornéo) et dans les îles chinoises d'Hainan et Taiwan. Sa taille est plus faible que celle des vraies Panthères (un mètre et demi, environ, sans la queue) : le pelage est formé de larges taches pleines, quadrangulaires, d'un beau noir, sur un fond d'un fauve plus ou moins foncé la queue est annelée, et les canines supérieures sont très longues relativement à la taille de l'animal. C'est un type des forêts, chassant presque exclusivement sur les arbres.
-
Neofelis nebulosa
Léopard tacheté.

Entre Panthère et Ocelot (Pardofelis).

Les animaux de ce groupe étaient naguère rangés dans le groupe des Catopuma ou Catolynx (Gray). Dans le schéma donné plus haut, le groupe apparaît comme un groupe frère de celui des Panthères, mais les données génétiques sont compatibles avec l'hypothèse qui y voit un groupe frère de celui des Ocelots.

Le chat doré d'Asie (Pardofelis ou Profelis temmincki).
Le Profelis temmincki (chat doré d'Asie) habite les monts Himalaya et se retrouve sur les hautes montagnes de Malacca, Sumatra et Bornéo; il est d'un roux bai avec des taches indistinctes. Une de ses sous-espèces, le  Profelis t. tristis, de Chine, décrit par Milne-Edwards, est d'un gris ardoisé avec des taches foncées en rosaces peu serrées et larges; sa queue assez touffue est annelée. Une autre espèce, baptisée par le même auteur Felis scripta, rassemble des individus plus clairs, d'un gris fauve avec des taches en roses à centre d'un fauve plus vif; leur queue moins touffue est annelée, et la taille est plus petite; ils habite les montagnes du Moupin dans la Chine occidentale.

Chat bai de Bornéo (Pardofelis Badia).
Le Pardofelis badia, de Bornéo, est d'un roux bai uniforme et sans taches. 

Chat marbré (Pardofelis marmorata).
Le Pardofelis marmorata ne dépasse pas la taille du chat domestique; il est marbré de grandes taches brunes à bordure noire sur un fond de couleur fauve, et la queue est plus ou moins nettement annelée. On l'a confondu à tort avec le Neoelis n. Diardi qui est beaucoup plus grand. Le Chat marbré habite dans région qui va du le Sikkim à la péninsule de Malacca et se retrouve à Sumatra et à Bornéo. 

La lignée de l'Ocelot.

L'Ocelot.
L'Ocelot (Leopardus pardalis) ressemble au Pardofelis marmorata par la forme de ses taches allongées, bordées de noir, sur un fond d'un fauve doré. Les proportions sont élégantes. Il habite l'Amérique centrale et méridionale, du Texas à la Patagonie, mais ne se trouve pas à l'Ouest des Andes.

Le Margay.
Le Margay (Leopardus wiedii), un peu plus gros que le Chat domestique, ne se trouve que du Mexique au Paraguay. Sa fourrure, superbe et moelleuse, a un fond jaune fauve sur le dos et sur les flancs, blanc sous le ventre. Les joues sont coupées par deux raies noires; deux autres raies commençant au coin de l'oeil, passent sur la tête et s'étendent jusque sur la nuque; où existent six bandes qui se transforment, plus en arrière, en larges taches isolées. Sur la gorge se montrent deux points noirs, et sur le poitrail de larges demi-cercles. Au milieu du dos court une bande interrompue, et, des deux côtés, d'autres séries de taches font ressortir les fonds plus clairs qu'elles entourent. Les jambes et le ventre sont tachetés, et les oreilles sont piquetées de blanc sur fond noir. La queue est plus touffue vers la pointe qu'à la racine. Capturé jeune, il se laisse apprivoiser.

Le Chat de Geoffroy.
Une espèce plus méridionale est Leopardus Geoffroyi (Chat de Geoffroy) qui habite l'Argentine, le Chili et la Patagonie jusqu'au 44e degré de latitude Sud; les taches de son pelage sont réduites à des points.

Le Chat-tigre.
Le Chat-tigre ou Tigrina (Leopardus tigrina) apparaît comme le groupe frère du Chat de Geoffroy.

Le Chat des Pampas (Oncifelis).
L'Oncifelis colocolo, ou Chat des Pampas, est une espèce propre à la région à l'Est des Andes, qu'elle habite de la Bolivie au Chili. Son pelage est gris clair avec des marbrures allongées, obliques, brunâtres, bordées de jaune. Cette espèce fait la chasse aux Chinchillas qui habitent les mêmes montagnes dans l'Amérique du Sud. Appartenant au même genre, et se rencontrant à peu près dans les mêmes régions, on citera encore une espèce, qui rappelle (au moins par ses dents) le Lynx :  le Pajero (Oncifelis pajeros) dont le pelage laineux est rayé obliquement de bandelettes rousses sur un fond gris fauve. La gorge est souvent d'un roux vif. Il habite les Pampas de la Plata et les montagnes du Chili, et s'étend jusqu'au détroit de Magellan.

Le groupe du Puma.

Le Puma.
Le Puma est aussi appelée Couguar ou Cougar (Felis concolor); c'est le prétendu Lion d'Amérique, la Panthère des chasseurs américains, le Puma des indigènes. Son pelage est d'un fauve rougeâtre sans taches plus foncées, et sa taille, assez variable d'ailleurs, est comparable à celle de la Panthère. On le trouve sur tout le continent américain, du Canada à la Terre-de Feu; c'est un animal des plaines et des forêts de montagne qui grimpe aux arbres beaucoup mieux que le Jaguar. Il ne s'attaque qu'aux jeunes des animaux domestiques et fuit les humains et les chiens, mais se défend avec courage, quand sa vie est en danger.
-

Felis concolor
Puma.

Le Jaguarondi (Herpailurus).
On trouve en Amérique une autre espèce à pelage unicolore, comme celui du Couguar, dans lequelles on a parfois vu une variété, mais que l'on classe plutôt dans le genre Herpailurus. C'est le Jaguarondi (Herpailurus yaguarundi), plus petit que le Couguar, et à pelage plus foncé, tirant sur le gris violacé, avec, des formes élancées et une tête petite qui rappellent le Cryptoprocte de Madagascar. Sa taille et ses couleurs varient beaucoup. Il habite l'Amérique centrale, du Mexique, au Paraguay. Une des variétés du Jaguarondi est l'Eyra, qui vit au Nord du Paraguay, qui est encore plus petit et plus allongé, ne dépassant pas la taille du Chat domestique. Très ressemblant à ce dernier, le Jaguarondi Toltèque, qui, dans les campagnes du Mexique est souvent confondu avec la Marte (Mustela brasiliensis) qui habite ce pays, a le même habitat, et auquel on donne le même nom (Onza).

Le Guépard (Acinonychinés)
Le genre Guépard (Acinonyx), qui habite toute l'Afrique et l'Asie Occidentale jusqu'à l'Inde et au Pendjab, ne renferme qu'une seule espèce, divisée en cinq sous-espèces. Il se distingue , de tous les autres félins par ses ongles non rétractiles; la pupille ronde indique un animal qui chasse en plein jour; le corps est très haut sur jambes. Le Guépard ou Tigre chasseur est un animal de la taille d'un chien danois, à robe d'un fauve orangé toute parsemée de taches noires, arrondies. Le jeune porte une livrée très rare chez les Félidés : il est gris avec des raies noires longitudinales sur le dos. 
-

acinonyx
Guépard.

Les ongles touchent terre pendant la marche et sont usés comme ceux des Chiens dont le Guépard se rapproche aussi par ses habitudes et par son naturel plus doux et plus éducable que celui de la plupart des Chats. Aussi l'a-t-on utilisé pour la chasse en Iran et en Inde; dans le passé, on s'en servait en Algérie pour chasser la Gazelle. Les chasseurs portaient généralement l'animal en croupe et le lâchaient quand ils étaient assez près du troupeau qu'ils poursuivaient pour que le Guépard atteigne en quelques bonds la proie qu'il avait choisie. 

Le Groupe du Caracal

Le Caracal.
Le Caracal est un genre proche par son apparence du genre Lynx, mais en est d'après les études génétiques assez éloigné. Il a le pelage d'un gris isabelle uniforme et sans taches avec le bout de la queue noir. II habite toute l'Afrique, l'Asie Mineure et l'Inde jusqu'en Birmanie, faisant la chasse aux Gazelles et aux Lièvres, et on l'élève assez facilement en domesticité.

Caracal
Caracal.

Le chat doré d'Afrique  (Profelis aurata)
Le Chat doré d'Afrique, deux fois plus gros que le Chat domestique, roux ou gris selon les régions, se rencontre surtout dans les forêts d'Afrique équatoriale, souvent en altitude, parfois dans les savanes. Extrêmement discret, ses moeurs sauvages sont mal connues.

Le Serval (Leptailurus).
Le Serval (Leptailurus serval) habite toute l'Afrique; c'est un animal aux formes élégantes, assez haut sur pattes, à queue médiocre et dont le pelage fauve est couvert de taches noires éparses qui s'allongent en bandelettes sur les épaules, les pattes et la queue. Il est possible, comme le suggère le schéma donné au début de cette page, qu'il n'appartienne pas au groupe du Caracal et qu'on doivent le considérer comme le représentant unique d'une branche distincte.
-

Leptailurus serval
Serval.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.