.
-

Le système fédératif

Le système fédératif est un système politique dans lequel plusieurs États voisins se réunissent en corps de nation, tout en conservant leur gouvernement propre et leur indépendance pour tout ce qui ne concerne pas les intérêts communs. Il a été adopté dans l'Antiquité par les villes de Lycie, d'Étolie, d'Achaïe, et, à l'époque contemporaine, par la Suisse, l'Allemagne, les Etats-Unis, le Brésil, le Mexique, l'Inde, etc. La nécessité où de tout temps les petits États se sont trouvés de s'unir, soit pour fonder leur liberté, soit pour la défendre, a été l'origine du système fédératif. 
Montesquieu trouvait que ce système réunissait « tous les avantages intérieurs du gouvernement républicain et la force extérieure du monarchique. » Une république fédérative, ajoutait-il, « composée de petites républiques, jouit de la bonté du gouvernement intérieur de chacune, et, à l'égard du dehors, elle a, par la force de l'association, tous les avantages des grandes monarchies. » 
C'est cependant une question controversée que celle de savoir-si le système fédératif est d'une application facile et durable dans de grandes agglomérations d'hommes. Si, aujourd'hui, on peut constater qu'il a a réussi dans de nombreux pays, ce n'est jamais allé de soi. Le système fédératif des États-Unis de l'Amérique a failli s'effondrer au moment de la Guerre de Sécession, et l'Allemagne, qui possède aujourd'hui une constitution fédérale parfaitement fonctionnelle ne l'a acquise qu'au terme d'une évolution qui a pris plusieurs siècles. Quant à la structure fédérale de l'URSS et de la Yougoslavie, elles ont éclaté. La dernière dans le sang. (B.).
.


[Histoire culturelle][Biographies][Sociétés et cultures]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.