.
-

Les Etourneaux
Sturnus
Les Etourneaux (Sturnus L.) constituent avec les Martins, les Pique-Boeufs, les Sturnes, les Mainates et les Merles-bronzés, une famille (Sturnidés) qui est spéciale à
l'Ancien Monde, et qui a son analogue dans le Nouveau Monde avec la famille des Ictéridés comprenant les Quiscales, les Carouges et les Troupiales. Chez les Etourneaux proprement dits, qui sont à peu près de la grosseur d'un Merle, le bec est droit et conique, les ailes sont bien développées, la queue se compose de douze pennes de longueur à peu près égale, et le plumage est chez le jeune fortement tacheté, chez l'adulte au contraire d'un noir glacé de vert, ou de pourpre, avec de simples points blancs à l'extrémité des plumes de quelques parties de la tête et du corps.
-Etourneau.

Etourneau.

L'Etourneau commun ou Sansonnet (Sturnus vulgaris L.) est très répandu, au moins à certaines saisons, dans les plaines du centre et du nord de l'Europe, de l'Asie et de l'Afrique septentrionale. A l'arrière-saison, les oiseaux de cette espèce se réunissent en troupes nombreuses qui se rendent dans les champs et dans les pâturages pour chercher des Vers et des Insectes dans les sillons ou dans la fiente du bétail, et qui, la nuit venue, regagnent les marais, les bouquets de bois ou les vieux édifices où ils ont élu domicile. 

Comme tous les autres représentants de la famille des Sturnidés, les Etourneaux sont doués d'un instinct d'imitation très prononcé, et peuvent introduire dans leur chant de nombreuses variations en reproduisant les cris d'autres animaux, les bruits les plus divers et même quelques lambeaux de phrases. Ils sont d'ailleurs très gais et très familiers, ce qui les fait rechercher comme oiseaux de volière. (E. Oustalet).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2017. - Reproduction interdite.