.
-

Eperon (zoologie). -Terme employé pour désigner chez les animaux une saillie dure, en forme de petite corne dont les membres de certaine animaux se trouvent armés. C'est surtout chez les oiseaux qu'on observe cette disposition; leur éperon, nommé aussi vulgairement ergot, est revêtu d'un étui corné, parfois long et acéré, qui peut constituer une arme redoutable. Les mâles des oiseaux gallinacés (dindon, coq, faisan, etc.) ont généralement un éperon inséré au-dessus du pouce, à la partie postérieure du tarse; l'éperonnier en a même deux ou plus à chaque tarse. On trouve au fouet de l'aile de divers échassiers (kamichi, jacana, vanneau), de certains palmipèdes (bernache), une saillie aiguë nommée aussi éperon, qui est véritablement une arme pour ces animaux.

On observe aux pattes de plusieurs insectes des saillies épineuses, nommées aussi éperons par quelques auteurs.

Eperon (botanique). - On nomme ainsi certains appendices du périanthe des plantes. Les éperons ne différent des cornets et des capuchons que par leur forme qui est à peu près celle des objets dont ils portent le nom. Dans la capucine et le pied-d'alouette, le calice est prolongé en éperon. Les pétales de la violette sont prolongés inférieurement en une pointe creuse semblable à un ergot. Ils sont dits par conséquent éperonnés. La gorge de la corolle du centranthe rouge et des linaires est munie d'un éperon sous forme de prolongement creux et terminé en pointe. (DGS).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.