.
-

Cyme

Cyme ou Cime (botanique). - On appelle ainsi les inflorescences définies ou terminales. La cyme a pour caractères que l'axe principal se termine d'abord par une fleur; puis, des bractées opposées ou verticillées oui se trouvaient à sa base, naît un nouvel axe, quelquefois deux ou même un plus grand nombre, que termine toujours une fleur, et sur chacun de ces nouveaux axes se présente le même phénomène. On observe surtout cette espèce d'inflorescence dans les végétaux à feuilles opposées. On peut citer quatre espèces de cymes :
La cyme dichotome; l'axe primaire est terminé par une fleur et porte à sa base deux bractées ou deux feuilles opposées. De l'aisselle de chacune d'elles naît un nouvel axe que termine une fleur, et qui, des deux bractées de sa base, produit encore une bifurcation analogue, et ainsi de suite : la Petite Centaurée (Erythraea centaurium, Pers. [Gentianées]), le Céraiste à grandes fleurs (Cerastium grandiflorum, Wald. [Caryophylées],ont des cymes dichotomes.

La cyme trichotome; si l'axe primaire porte à sa base trois bractées au lieu de deux, il donnera trois nouveaux axes et la cyme sera trichotome. 

La cyme scorpioïde; dans les cymes des plantes à feuilles alternes, il n'y a qu'une seule bractée ou une seule feuille à la base de l'axe primaire, et il n'en provient qu'un seul axe latéral, et toujours ainsi de suite, de manière à produire un enroulement de l'inflorescence, que l'on a comparé à la courbure de la queue d'un scorpion, et d'où l'on a tiré le nom de cyme scorpioïde. La Grande Consoude, Herbe du Cardinal, Consoude officinale (Symphytum officinale, Lin.) en offre un exemple. 

La cyme contractée. Hoeper a désigné sous ce nom une cyme dont les axes très raccourcis rapprochent les fleurs jusqu'à les rendre presque sessiles. Exemples : l'Oeillet de poète (Dianthus barbatus, Lin. [Caryophyllées]), et plusieurs autres oeillets; un bon nombre de Labiées.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.