.
-

Cordon ombilical (zoologie).- Avant leur naissance, les petits des mammifères sont unis à la mère qui les porte dans son sein, par ce cordon, qui est est un faisceau de vaisseaux au moyen desquels le sang du petit va sans cesse se nourrir et se revivifier au contact de celui de la mère. C'est ainsi que se fait dans le sein des femelles de mammifères une sorte d'incubation intérieure où le jeune animal reçoit à tout instant la vie du sang maternel. (Ombilic).
Cordon ombilical (botanique). - On appelle ainsi un prolongement du placenta, formé de vaisseaux unissant la graine à l'ovaire et servant à conduire la nourriture à l'embryon. On désigne plus souvent cet organe sous le nom de funicule. L.-C. Richard l'a nommé podosperme.

Le cordon ombilical est ordinairement assez court, comme dans le haricot, le genêt, le ricin. Dans quelques magnoliers, il offre une longueur remarquable. A la maturité des fruits de ces végétaux, les graines d'un rouge corail pendent en dehors, attachées à l'extrémité d'un cordon ombilical qui a plus de 2 cm de longueur. 

Dans le pavot, les primevères, etc., les graines sont sessiles, c'est-à-dire que le funicule ne se distingue pas. Le cordon ombilical est filiforme dans la giroflée, le groseillier à maquereau, urciné ou en crochet dans l'acanthe, la justicie, etc.; enfin, il est dit pappiforme quand il est formé de filets soyeux réunis en aigrette, comme dans les asclépias. 

On nomme cordon pistillaire l'assemblage de plusieurs vaisseaux qui transmettent l'émanation pollinique du style dans les ovules.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.