.
-

Contraction
Une contraction, en termes de grammaire, est une réduction ou réunion de deux voyelles, de deux syllabes en une seule, soit dans la prononciation et l'écriture à la fois, soit dans la prononciation seule. Dans toutes les langues il y a beaucoup de mots formés par contraction; mais dans aucune ce fait grammatical n'est aussi fréquent que dans l'ancienne langue grecque, où il portait généralement le nom de synérèse. Si la contraction se fait entre la finale d'un mot et la voyelle initiale du mot suivant, elle s'appelle crase. 

En latin, la contraction a été moins importante. On la remarque dans les mots fili pour filie; mî, Di, desideri, oti, Horati, pour mihi, Dii, desiderii, otii, Horatii; sapientum pour sapientium; lenibam pour leniebam; nil pour nihil, etc. Le plus souvent la contraction vient après une syncope : amavero, amaro; audimssem, audiissem, audissem; decrestis, pour decrevistis; explerit, pour expleverit; posse, pour potesse; possum, pour potis sum; Deûm, pour Deorum; caelicolum pour caelicolarum, etc. La contraction n'existe pas toujours dans l'écriture, mais doit souvent se faire dans la lecture du vers : Virgile finit un vers par omnia, c.-à-d. que ia est resserré en une seule syllabe; iisdem, eadem, ferrei, Orphea, ont été employés comme spondées.

En français, âge est une contraction de aage; rôle de roole. La Fontaine a écrit oût, pan, fan, contractions de août, paon, faon; mais l'usage a maintenu dans l'écriture, quoiqu'ils soient muets dans la prononciation; l'a du premier et l'o des deux autres. Caen et Laon se prononcent Can, Lan. La plupart des contractions usitées en français sont le résultat de la déformation d'un mot latin, qui a éprouvé une syncope, puis une contraction, comme paon venu de pavonem, Rhône de Rhodanum, dîme de decimam, vous vîtes de vidistis, nous aimâmes de amavimus, sûr de securum (on a dit primitivement seur) août de augustum, etc. (P.).

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.