.
-

Condition

Condition (philosophie). - On appelle condition d'un événement ou d'un être ce sans quoi ils ne pourraient exister. Ainsi, on ne peut former de l'eau sans oxygène, l'oxygène est une condition de l'eau. L'humain ne peut vivre sans air, l'air est une condition de la vie humaine. La poudre ne peut s'enflammer si elle n'est pas portée à une certaine température, cette température est la condition de l'explosion. On voit donc qu'un lien de nécessité rattache la condition au conditionné. La cause efficiente, étant nécessaire à la production d'un événement ou d'un être, peut être rangée au nombre des conditions, et ainsi toute cause est une condition, mais la réciproque n'est pas vraie, toute condition n'est pas cause. La cause est, au contraire, constituée par l'ensemble des conditions; elle est la condition nécessaire et suffisante, tandis qu'une condition peut très bien être nécessaire sans pour cela être suffisante. Ainsi, l'étincelle électrique est une condition nécessaire de la synthèse de l'eau, mais non une condition suffisante, eau - à elle seule, sans oxygène ni hydrogène, elle ne produirait pas l'eau. (G. F.).
Condition (mathématiques). - En dehors de son sens général, le mot condition est très souvent employé dans diverses branches des sciences mathématiques. En algèbre, par exemple, et dans le calcul en général, on est à chaque instant conduit à la recherche des conditions nécessaires et suffisantes pour que telle relation ait lieu. En géométrie, on s'occupe des conditions nécessaires pour la détermination des lignes ou des surfaces. Si la figure est représentée par une équation f (x, y) = 0 ou f(x, y, z) = 0 et qu'on ait une relation F (p, p' ..) = 0 entre les paramètres que contient l'équation de la figure, on convient de désigner cette relation sous le nom de condition déterminante. Il faut donc en général autant de conditions pour déterminer une figure (courbe plane ou surface) qu'il y a dans son équation générale de paramètres indéterminés. Par exemple, une conique est déterminée par cinq conditions, une surface du second ordre par neuf conditions. Dans l'étude des conditions déterminantes des coniques, on reconnaît sans peine qu'un point de la courbe équivaut à une condition, le centre à deux conditions, une tangente sans son point de contact à une condition, une tangente avec son point de contact à deux conditions, un foyer ou un sommet à deux conditions, etc. La parabole n'exige que quatre conditions pour être déterminée et la circonférence n'en exige que trois.

On distingue parfois les conditions de forme, de position et de grandeur, dans la détermination des figures. (A. Laisant).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.