.
-

Conclusion, proposition qui tire son évidence de propositions antérieures. Conclusion se dit, dans un sens étendu, des conséquences de toute espèce de raisonnement, mais s'applique plus spécialement aux conséquences du raisonnement déductif et du syllogisme. Dans le syllogisme, la conclusion énonce le rapport trouvé entre un certain sujet (petit terme) et un certain attribut (grand terme) à l'aide du moyen terme. On ignore si C peut être attribué à A en totalité; mais on sait d'avance ou l'on peut s'assurer facilement qu'il peut être attribué à B, et B de la même manière à A; on en conclut que C peut être attribué à A : 
Tout A est B;
Tout B est C :
Donc tout A est C.
La conclusion dérive nécessairement des prémisses; et les rapports de ses termes, par suite la nature de la conclusion elle-même, varient suivant les rapports exprimés dans les prémisses. Ce serait une erreur de croire que n'importe quelles propositions rapprochées l'une de l'autre puissent toujours servir de prémisses et donner une conclusion. Ainsi, de ce que nul A n'est B et nul B n'est C, on ne peut rien conclure du rapport de A et de C. (B-E)
 
.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.