.
-

Les Columbiformes
Pigeons, Gangas, Drontes
Les Columbiformes, que les naturalistes nommaient jadis Colombins, sont des oiseaux qui rappellent les Galliformes (Gallinacés). C'est un ordre bien caractérisé et très nombreux en espèces. Il présente les caractères suivants : bec droit, ordinairement faible, mou à sa base, corné seulement à sa pointe, bombé et légèrement crochu, ou fort, épais et dur suivant les genres, rarement dentelé sur les bords; narines en fente longitudinale, percées dans une large membrane et recouvertes par une écaille renflée; pattes courtes, mais terminées par des doigts libres; tarses rarement plus longs que le doigt médian, couverts d'écailles hexagonales, emplumés ou nus; doigts au nombre de quatre (trois en avant, un en arrière), le pouce inséré au même niveau que les autres doigts; ongles forts, mais courts et peu recourbés; ailes bien développées, longues et puissantes chez les espèces percheuses; plus courtes, arrondies, chez les espèces terrestres. Le palais est schizognathe. L'humérus porte une crête deltoïde triangulaire très développée pour l'insertion du grand pectoral, ce qui explique la puissance du vol chez les espèces voyageuses. Les petits ne mangent pas seuls à la naissance

Classification

Les Columbiformes constituent un type relativement uniforme et cosmopolite. Ils sont absents seulement des régions boréales du globe. On connaît plus de 350 espèces réparties en une cinquantaine genres et divisées en 3 familles. La première, celle des Columbidés comprend 5 sous-familles :  Treroninés, Columbinés, Otidiphabinés, Gourinés et Didunculinés . La seconde famille est composée des Pteroclidés (Gangas), la troisième des Drontes ou Dididés (éteints). 
-
Columbidés Treroninés : Treron (Pigeons verts), Ducula (Pigeons impériaux), Gymnophaps (Pigeons de montagne), Hemiphaga (Pigeons de Nouvelle-Zélande)

Columbinés : Columba : C. palumbus ( = Pigeon ramier ou Colombe); C Livia ( = Pigeon biset ou Pigeon des rochers);  Ectopistes (E. migratoria= Pigeon voyageur d'Amérique, éteint); Gallicolumba (G. luzonica= Colombe des Philippines ou Colombe poignardée); Microgoura (Pigeons de Choiseul); et Peristerinés : Turtur (Tourterelles des bois, tourterelles à collier), Phaps, Geophaps (Pigeons d'Australie).

Otidiphabinés : Otidiphaps (Pigeons-faisans).

Gourinés : Goura (Pigeons couronnés).

Didunculinés : Didunculus.

Ptéroclididés Pterocles (Gangas), Syrrhaptes.
Raphidés Raphus : Drontes (Raphus cucullatus= Dodo).

Les Columbidés
C'est au groupe des Columbidés qu'appartiennent les Pigeons proprement dits et les Tourterelles. Comme les autres Columbiformes, ces oiseaux sont monogames, assez constants dans leurs amours nichent sur les arbres, ou dans des creux de rochers, travaillent en commun à la construction du nid, et ne pondent ordinairement que deux oeufs, d'où naissent presque toujours un mâle et une femelle; mais ils répètent la ponte plusieurs fois dans l'année. Le mâle et la femelle se partagent le soin de l'incubation qui dure de 18 à 19 jours, de l'éducation des petits. Ceux-ci, éclosent aveugles, presque dénués de duvet, et incapables de chercher leur nourriture. Le père et la mère pourvoient à leurs besoins, en leur dégorgeant dans le bec, par un mouvement convulsif, des graines qu'ils ont fait macérer dans leur jabot, et qui sont à demi digérées. 
-

Tourterelles.
Tourterelles (Turtur auritus).

Certains Pigeons sont domestiques. Ceux-ci se divisent en nombreuses espèces et variétés, dont les principales sont : les mondains, les romains, les bagadais, turcs, polonais, boulants, cacalicrs, nonains, coquuilles, cravatés, volants, culbutants, batteurs ou tournants, trembleurs, queue de paon, hirondelles, pattus.

Ptéroclididés (Gangas).
Les Gangas  (Pterocles, Temm.), qui rappellent les Tétras (Galliformes), se rencontrent dans les déserts sablonneux de l'Asie et de l'Afrique et dans quelques plaines rocailleuses de la Russie occidentale. Leur vol est élevé et rapide leur queue est large et en forme de coin. La Grouse des sables à bandes (Pterocles arenarius, Gall.), se trouve parfois en Europe; elle a le ventre d'un noir brunâtre, avec une tâche de la même couleur sur la gorge et une bande sur la poitrine; la femelle est d'une teinte plus pâle et sans tache à la gorge.

Raphidés ou Drontes (Dodos)
Le groupe des Drontes comprend plusieurs formes éteintes qui vivaient dans les îles Mascareignes et dont le type est le Dodo (du hollandais dodars ou dodoors = paresseux), ou Dronte de l'île Maurice, où les marins hollandais l'avaient découvert en 1598. Ce gros oiseau, marchant mal et incapable de voler, fut vite exterminé. On n'en trouvait plus après 1679.  Il avait 70 cm de haut, le poids et le volume d'un Dindon, les ailes courtes et grêles, les pattes fortes à quatre doigts, le bec allongé et recourbé. On en conserve quelques os au muséum de Paris, à Oxford, à Londres, à Copenhague. Quelques individus vivants dont on a exécuté des peintures avaient été rapportés en Europe. Le Dodo de l'île Maurice, le Solitaire de la Réunion sont classés dans le genre Raphus; le Solitaire de l'île Rodrigues est rangé dans le genre Pezophaps. (GE / Trt. /NLI).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.