.
-

Côlon (anatomie). - Le côlon est la partie de l'intestin qui s'étend du caecum, où se déverse l'intestin grêle, et le rectum. Sa longueur est d'environ 1,35 m chez l'adulte et son calibre 4 centimètres en moyenne. Il décrit dans son trajet une sorte de demi-cercle commençant à la fosse iliaque droite, remontant le long du flanc droit jusqu'au foie, puis se dirigeant transversalement jusqu'à la rate en passant au-dessous de l'estomac, puis redescendant le long du flanc gauche jusqu'à la fosse iliaque de ce côté, où il prend le nom de rectum, au niveau de l'articulation sacro-iliaque. Il fait dans ces changements de direction, au niveau du foie et de la rate, deux angles, appelés angle droit et angle gauche du côlon. Dans sa première partie, il s'appelle côlon droit ou ascendant; dans la seconde, côlon transverse; dans la troisième, côlon gauche ou descendant, et avant d'arriver au rectum il décrit une inflexion à laquelle on a donné le nom d'S iliaque. Il est fixé aux parois de l'abdomen par plusieurs replis du péritoine qu'on appelle mésocôlons.

Le côlon est parcouru suivant sa longueur par trois bandes de fibres musculaires qui lui donnent la forme d'une pyramide triangulaire; elles sont situées en avant, en dedans et en dehors. Ces bandelettes forment des brides qui donnent au côlon un aspect bosselé qui le distingue de l'intestin grêle. Sa couleur est gris rosé. A sa surface externe adhèrent les lobules graisseux appelés appendices-épiploïques. Le côlon est formé, comme le reste de l'intestin, de trois tuniques, qui sont, de dehors en dedans, la séreuse, la musculeuse et la muqueuse. La paroi a environ 1 millimètre d'épaisseur. La muqueuse du côlon est un peu plus épaisse que celle de l'intestin grêle, d'une consistance plus ferme et beaucoup plus unie, car elle est dépourvue de valvules connivantes et de villosités. On y trouve les mêmes glandes et les follicules clos, mais ceux-ci restent isolés et ne forment pas de plaques de Peyer comme dans l'intestin grêle. Les artères du côlon viennent des mésentériques supérieure et inférieure. Les veines suivent le trajet des artères et vont se rendre dans les veines grande et petite mésaraïques. Les lymphatiques se rendent dans les ganglions-mésentériques. Les nerfs proviennent du grand sympathique par l'intermédiaire des plexus mésentériques supérieur et inférieur.

Le côlon sert à terminer la digestion des aliments qui n'ont pu être absorbés par l'intestin grêle. Les matières arrivées dans le côlon y subissent des mouvements de va-et-vient assez analogues à ceux de l'estomac; elles y subissent également des transformations qui développent leur odeur fétide et particulière ainsi que les gaz de l'intestin. Les mouvements du côlon finissent par chasser les matières épaissies vers le rectum et de celui-ci au dehors par l'anus. (Dr L.-H. Petit).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.