.
-

Les Cognassiers
Cydonia
Les Cognassier (genre Cydonia) sont des arbres de la famille des Rosacées et du groupe des Maloïdées. 

L'arbre du Cognassier est peu élevé, souvent rameux dès la base; ses feuilles ovales, oblongues, très entières, tomenteuses-blanchâtres en dessous, sont alternes et accompagnées de stipules caduques. Ses grandes fleurs, de couleur blanche ou d'un blanc rosé, sont solitaires. Ses fruits, bien connus sous le nom de coings, sont piriformes, jaunes, pubescents-tomenteux extérieurement, à odeur forte, à sarcocarpe charnu, d'une saveur âcre particulière. 

Le Cognassier se rencontre, à l'état sauvage, dans les bois, au nord de l'Iran, près de la mer Caspienne, dans la région au Sud du Caucase et en Anatolie. On le cultive beaucoup en Europe dans les jardins et les vergers. Ses fruits s'emploient fréquemment comme acidules et astringents; on en fait des confitures et un sirop avec lequel on édulcore les boissons toniques prescrites contre les diarrhées chroniques. Ses semences ou pépins contiennent, dans leur enveloppe superficielle, un mucilage abondant, qui est la base de la Bandoline, employée par les coiffeurs pour fixer les cheveux. Le Cognassier de Chine (Cydonia sinensis Th.) et le Cognacier du Japon (Cydonia ,japonica Pers.; Chaenomeles japonica Lindl.) sont fréquemment cultivés en Europe dans les jardins, à cause de leurs grandes et belles fleurs rouges, à odeur de violette, qui s'épanouissent dès les premiers jours du printemps. (Ed. Lef.).

Arboriculture.
Le cognassier fournit un fruit très apprécié, qui était déjà en honneur chez les Grecs et les Romains. En effet, les Grecs l'avaient dédié à Aphrodite et en décoraient les temples de Chypre et de Paphos. Aujourd'hui, on cultive cet arbre dans deux buts : d'abord comme arbre fruitier pour l'obtention des coings, puis comme porte-greffe de certaines autres espèces fruitières, notamment de quelques poiriers. Le fruit du cognassier vient sur le bourgeon de l'année et à l'extrémité de ce dernier, qui peut avoir 1 à 2 et même 15 cm. Le cognassier vient dans tous les terrains, excepté dans ceux qui sont trop secs; toutefois, il préfère les sols frais, meubles, de consistance moyenne car ses racines sont traçantes. C'est un arbre rustique qui résiste très bien au froid, surtout lorsqu'il est dans un terrain et à une exposition favorables, aussi cultive-t-on cet arbre dans toute la France, en Belgique, au Pays-Bas, en Espagne et au Portugal. Les principales variétés de cognassier sont :

1° le cognassier maliforme ou mâle, dont le fruit est arrondi; 

2° le cognassier piriforme ou femelle, à fruit allongé;

3° le cognassier du Portugal qui est le plus vigoureux, c'est la variété la plus recherchée pour l'obtention des fruits; 

4° le cognassier d'Angers, variété très vigoureuse, surtout cultivée pour la greffe. 

Le cognassier se propage par boutures avec talon, et par cépée. Les plants sont repiqués en pépinière, puis formés en buisson ou élevés sur tige avant d'être mis en place. Le cognassier de Portugal se multiplie par le greffage sur le cognassier piriforme et sur l'aubépine blanche. On a recommandé de soumettre le cognassier à une taille régulière, d'en former des pyramides ou des vases, cependant le mieux est de le cultiver à haute tige, de ne pas le tailler mais de le dégager tout simplement des rameaux qui feraient confusion, d'enlever avec soin les rejetons qui partiraient du pied, de tenir le terrain propre et de fumer l'arbre tous les deux ou trois ans avec du fumier de ferme très consommé. 

La récolte des coings se fait à l'automne, après la récolte des poires et des pommes, soit en octobre dans un climat moyen, ou après les vendanges et avant les gelées. On choisit un beau temps, sans rosée; on coupe sur leur pédoncule les fruits les plus beaux pour être expédiés ou conservés; on les dépose dans un panier et on les porte à l'abri. Les coings sont placés dans une pièce aérée, pas trop sèche, ne renfermant aucun fruit à chair molle, qui pourrait absorber le parfum pénétrant du coing; un lit de grande paille de seigle recevra les fruits. Il est préférable de ne pas les y entasser. Comme le coing pourrit assez vite, on le surveille et on enlève les fruits qui se tachent pour les utiliser aussitôt. Certaines espèces de cognassiers sont aussi cultivées comme arbustes d'ornement, notamment le cognassier de Chine (Cydonia Sinensis) et surtout le cognassier du Japon (Cydonia Japonica). Ce dernier a une floraison très hâtive, qui se montre avant le développement des feuilles; ses fruits sont petits et restent sur l'arbre pendant tout l'été. (A. Larbalétrier).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.