.
-

Les Cigognes
Le genre Ciconia
Les Cigognes sont des oiseaux de grande taille de la famille de Ciconiidés, qui habitent les régions chaudes et tempérées des deux mondes et qui se distinguent aisément des des Jabirus (autres Ciconiidés) et des Hérons (Ardéidés) par leurs allures aussi bien que par leurs caractères extérieurs. Chez les Cigognes le bec est droit, très robuste et plus long que la tête. Très épais dans sa portion basilaire dans laquelle s'ouvrent les narines par deux fentes linéaires, il va en s'amincissant du côté de la pointe qui est émoussée et précédée d'une légère échancrure. La peau des côtés de la tête, sur les joues et autour des yeux, est parfois dénudée, chagrinée ou même verruqueuse et un autre petit espace nu se montre au-dessous du bec. Les ailes sont longues et amples, mais un peu obtuses; la queue est médiocrement développée et arrondie à l'extrémité et les pattes sont à la fois très hautes et très robustes, avec le pouce court et ne posant qu'en partie sur le sol. Enfin la livrée est tantôt noire et blanche, tantôt de couleur foncée, avec des plumes allongées et pendantes sur le jabot
-
Cigogne blanche.
Cigogne blanche (Ciconia alba).

Les Cigognes se plaisent dans les contrées marécageuses, dans les plaines sillonnées par des rivières et des canaux. Leur régime est exclusivement animal et consiste en vers, en mollusques, en insectes, en poissons, en reptiles et en batraciens et parfois, pour atteindre leur proie, elles entrent dans l'eau jusqu'à mi-jambes, à la manière des Hérons. Elles se tiennent souvent posées sur une patte, comme la plupart des grands échassiers, dont elles ont les allures graves et compassées, et elles ne courent que rarement, mais elles peuvent franchir à tire d'ailes de grandes distances, lors de leurs migrations annuelles. On ne les entend jamais pousser aucun cri, mais on les voit souvent claquer du bec, en tenant la tête renversée.

Le genre Cigogne (Ciconia L.) est représenté en Europe par deux espèces seulement, la Cigogne blanche (Ciconia alba Briss.) qui se rencontre en Europe, dans la Sibérie occidentale, dans le nord, l'ouest et l'est de l'Afrique et qui est représentée dans le Turkestan par une sous-espècede taille plus torte (C. alba var. asiatica Severtz.), et la Cigogne noire (C. nigra L.) qui habite ou qui visite régulièrement le midi de l'Europe et de l'Asie et une partie du continent africain. Dans cette dernière espèce la tête, et la majeure partie du corps, les ailes et la queue sont, chez l'adulte, d'un noir fuligineux, à reflets cuivrés ou pourprés, tandis que l'abdomen est d'un blanc pur, le bec, les pattes et la peau dénudée de la gorge d'un rouge vif. Au contraire, chez la Cigogne blanche, qui est un peu plus petite que la Cigogne noire et dont la longueur totale est d'un mètre environ ou bien de 1,20 m, la tête et le corps sont d'un blanc pur, les grandes pennes alaires et leurs couvertures d'un noir franc; les mandibules rouges avec la pointe jaunâùtre et les pattes rouges. 

Ce sont des Cigognes blanches qui viennent chaque année en Alsace nicher sur les toits des maisons, sur les édifices publics et sur les cheminées abandonnées des usines, et qui sont surveillées et respectées par la population comme des oiseaux d'heureux augure. Leurs nids, faits de branches et de brindilles grossièrement entrelacées, renferment d'ordinaire chacun trois ou quatre oeufs blancs ou légèrement verdâtres, que le mâle et la femelle couvent alternativement. En automne, les jeunes se joignent aux adultes pour former des bandes nombreuses qui s'en vont passer l'hiver sur la terre d'Afrique et ne viennent qu'au printemps suivant. 

Les Cigognes blanches s'apprivoisent aisément. Au contraire les Cigognes noires se montrent toujours assez farouches; elles se rapprochent moins volontiers des habitations et en Hongrie, en Pologne, dans la Turquie d'Europe elles nichent généralement dans les forêts, sous les pins et les sapins. Les poissons constituent leur nourriture favorite. 

Parmi les autres espèces du genre Ciconia, nous citerons encore le C. boyciana. Sw., qui habite la Mandchourie et qui est de taille plus forte que la Cigogne blanche; le C. episcopus Bodd., qui ressemble un peu à la Cigogne noire par son manteau noir à reflets pourprés et propre à l'Asie méridionale et à quelques contrées de l'Afrique; le C. americana Briss. vulgairement appelé Cigogne maguari, qui se trouve au Brésil et au Chili et le C. sphenorhyncha Bp. ou C. Abdimii Licht., de l'Afrique tropicale, que Ch.-L. Bonaparte avait pris pour type de son genre Abdimia. (E. Oustalet)..

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.