.
-

Canonique, nom donné à la partie logique du système d'Epicure (Epicurisme), qui, lui-même, en avait écrit les principes dans un livre intitulé Canon. La Canonique est le fondement de la Physique d'Épicure, laquelle, à son tour, sert de base à sa Morale. Destinée à donner aux humains le moyen de discerner le vrai du faux, elle enseigne que toute évidence réside dans les sensations, comme en physique toute réalité réside dans les corps. C'est des sensations que l'évidence se transmet aux anticipations ou prolepses, qui sont la représentation collective d'un grand nombre de phénomènes antérieurement perçus, l'empreinte que laisse de soi la sensation plusieurs fois répétée; ce qui correspondrait aux notions générales formées par abstraction, si ces dernières ne comportaient une extension illimitée qu'on ne trouve pas dans la prolepse d'Epicure. Ainsi, celle-ci ne consistant que dans la sensation réitérée, et n'ayant, à ce titre, d'autre évidence que celle de la sensation, la Canonique est, en somme, une logique toute matérialiste, parfaitement en rapport avec la physique des atomes et la morale du plaisir. (B-E).


En bibliothèque - Sextus Empiricus, Adversus Mathematicos; Diogène Laërce, Vie d'Épicure; les écrits de Gassendi sur Epicure (de Vita moribus, et doctrina Epicuri; Animadversiones in decimum librum Diogenis Laertii; Syntaqma philosophiae Epicuri); Ritter, Histoire de la philosophie ancienne, 1.X, ch. II; F. Ravaisson, Essai sur la Métaphysique d'Aristote, 4e partie, I. I, ch. II.
.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.