.
-

Animaux > Mammifères > Cétartiodactyles
Les Camélidés
Laminés, Camélinés
Les Camélidés forment une famille des mammifères artiodactyles, et sont les seuls représentants actuels du sous-ordre des Tylopodes.  On y distingue deux tribus : celles des Lamas et des Vigognes (Laminés), et celle des Chameaux et des Dromadaires (Camélinés).

Les Camélidés ont la plante des pieds calleuse; ils n'ont point de cornes ni d'ongles rudimentaires, et leur lèvre supérieure est fendue. Par la dentition ils diffèrent des Ruminants, dont ils sont par ailleurs très proches : ils ont deux, et, dans leur, jeunesse, quatre ou six incisives et des canines à la mâchoire supérieure, tandis que la mâchoire inférieure n'a que six incisives.

Leurs sabots sont petits et ressemblent plutôt à des ongles.

Leur estomac paraît atrophié, et ne renferme que trois parties ; le feuillet est si petit, qu'il se confond presque avec la panse.

Les camélidés sont de grands animaux à cou long, à tête allongée, à flancs rentrés, à poil long, crépu, presque laineux. Les vertèbres cervicales sont très longues, et presque dépourvues d'apophyses épineuses; les côtes sont larges, les os des membres très-vigoureux. 

Distribution géographique.
Les Camélidés habitent exclusivement l'Afrique du Nord, l'Asie centrale, et la partie occidentale de l'Amérique du Sud. Les espèces de l'ancien monde sont complètement réduites à la domesticité; celles du nouveau confinent ne sont devenues qu'en partie domestiques. Les premières se plai sent dans les plaines chaudes et sèches; les autres habitent les montagnes, jusqu'à 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Moeurs, habitudes et régime.
Les Camélidés se nourrissent d'herbes de feuilles d'arbres, de branches, de chardons et d'autres plantes épineuses. Ils sont très sobres, supportent longtemps la faim et la soif. Ils marchent à l'amble, c'est-à-dire en avançant presque simultanément les deux jambes d'un même côté; aussi leur course, quoique très rapide, n'a rien de gracieux; en courant, ils paraissent maladroits et vacillants. Tous sont sociables, et vivent même par troupeaux nombreux. La femelle ne met bas qu'un petit, qu'elle soigne avec tendresse. (AE. Brehm).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010. - Reproduction interdite.