.
-

Le Passé de la Terre
Le Cambrien

Aperçu
On donne ordinairement le nom de Cambrien (de Cambria, nom breton latinisé du Pays de Galles) ou de système cambrien aux terrains sédimentaires les plus anciens (entre 542 millions d'années et 488 millions d'années avant le présent), c'est-à-dire aux premiers dépôts qui se sont formés sur les roches protérozoïques.

La faune et la flore sont exclusivement marines. Les mers sont peu profondes et très étendues, le climat est plutôt chaud. Les débris organiques sont peu nombreux : quelques algues, vers, Radiolaires (Rhizopodes), lingules (Brachiopodes), Echinodermes, Spongiaires, etc. La Bohème a donné des trilobites.  Mais on on observe une dversification rapide de la biosphère dès le début de la période (explosion cambrienne); formes animales des schistes de Burgess Pass. 

Le système cambrien représente la première période du Paléozoïque inférieur et se place à la base de l'Ordovicien. Il se divise en trois séries (époques) : de bas en haut (c'est-à-dire du plus ancien au plus récent), on trouve le Géorgien (Cambrien inférieur), l'Acadien (Cambrien moyen) et le Potsdamien (Cambrien supérieur).

--
Les époques et les étages du Cambrien
Cambrien Inférieur
( = Géorgien = Caerfai)
542 Ma - 413 Ma
Epondes calcaires, Crinoïdes, Gastéropodes, Trilobites
Nemkyl-Daldinien
Tommotien 
Atdabanien (Burgessien) 
Botomien
Toyonien
Cambrien Moyen
( = St. David's = Acadien = Devillien)
513 Ma - 501 Ma
Holoturides, Carpoïdes,  Brachiopodes, Trilobites,
Poissons ostracodermes
Amgaïen
Mayaïen
Cambrien Supérieur ou Paibien
( = Merioneth = Potsdamien ou Revinien)
501 Ma - 488 Ma
Cyanophycées (algues bleues), Quasi-disparition
des épondes calcaires 
Dresbachien (déborde sur le cambrien moyen)

Franconien
Trempéaléauien

Les dépôts cambriens, répandus dans le Cumberland et le Pays de Galles (ancienne Cambrie) se  retrouvent an France, dans le sud-ouest de la Bretagne (départements du Finistère et du Morbihan). Ces contrées  étaient donc, durant cette première partie du Paléozoïque, couvertes par les eaux de la mer; et ces eaux renfermaient une grande quantité de matières siliceuses, puisque les dépôts cambriens sont principalement des schistes, des grès grossiers, des quartzites, qui ont subi certainement un métamorphisme plus ou moins intense. Après cette époque, des plissements plus ou moins rapides ont soulevé les couches déjà formées; ainsi se sont formées, en France les collines qui s'étendent entre Pontivy et Saint-Lô, les collines à ardoises des Ardennes; sur les bords du Rhin, les montagnes du Hundsruck et de l'Eifel.



[La Terre][Cartotheque][Parties de la Terre][Minéraux]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.