.
-

Animaux > Oiseaux > Rapaces
Les Bondrées
Genres Pernis et Henicopernis
Les Bondrées sont des Rapaces diurnes de la famille des Accipitridés qui, si l'on s'en tient à leur apparence, se situent entre les Buses et les Milans, et que les systématiciens rangent auprès des Harpies. Ils ont le corps plus allongé que les autres butéonidés, les oreilles et la queue longues; le bec long, bas, faible, recourbé seulement près de la pointe; les tarses courts; les doigts moyens; les ongles longs, faibles, recourbés; les lorums garnis de petites plumes serrées, écailleuses. Elles se distribuent dans deux genres Pernis et Henicopernis. On ne décrira ici que deux espèces : la Bondrée apivore (Pernis apivorus) et la  Bondrée huppée (Pernis Cristatus).
-
Bondrée apivore.
Bondrée apivore (Pernis apivorus).

La Bondrée apivore

La Bondrée apivore (Pernis apivorus) a de 63 à 66 cm de long, et de 1,43 à 1,49 m d'envergure; la longueur de l'aile pliée est de 41 cm, celle de la queue de 25. Le plumage est très variable. D'après Behrends, cependant, diverses variétés se conservent héréditairement. 

Il est difficile de décrire en général la couleur de la Bondrée apivore. Tantôt elle est uniformément brune, sauf trois grandes bandes et plusieurs petites raies brunes qui ornent la queue. La tête est d'un gris bleu chez le mâle. Souvent, le dos est brun, le ventre bleuâtre tacheté de blanc, ou blanc tacheté de brun. L'oeil est blanc d'argent ou jaune d'or; la cire a cette dernière couleur; le bec est noir, et les pattes sont d'un jaune citron.

Les jeunes sont ordinairement bruns ou d'un brun jaunâtre, les tiges des plumes étant foncées, sauf à la nuque. Il existe, du reste, d'autres variétés.

Distribution géographique.
La Bondrée habite toute l'Europe, sauf la partie la plus septentrionale. Dans ses migrations, elle arrive dans l'Ouest de l'Afrique, mais elle ne se montre pas dans le Nord-Est de ce continent. On la trouve dans toute l'Allemagne, mais elle n'y est commune que dans certaines localités. Behrends dit en avoir vu pendant vingt ans dans tous les bois aux environs de Cobourg, tandis qu'elles sont rares à Gotha. Elle parait être plus commune dans le nord de l'Allemagne que dans le sud; jamais, cependant, elle n'est aussi abondante que la Buse. On la rencontre assez fréquemment dans plusieurs contrées de la France.
-

Bondrées.
Bondrées.

Comportements.
Le régime de la Bondrée apivore diffère de celui de tous les autres Rapaces d'Europe. Son nom ne lui a pas été donné en vain, car les guêpes forment le principal de tous ses repas. Mais elle ne mange que celles qui sont encore incomplètement développées, et dont elle n'a pas à redouter l'aiguillon.

« Par une matinée de juillet, raconte Behrends, un paysan remarqua une bondrée en train de déterrer un nid de guêpes. Bien que l'homme l'eût effrayée plusieurs fois, elle n'en continua pas moins son travail. Vers midi, je tuai l'oiseau avant qu'il fût arrivé à achever son entreprise. Dans son estomac, je ne trouvai que des débris de coléoptères et pas une seule guêpe; cependant, pendant six heures, ces insectes avaient volé autour de lui elle s'était bornée à les écarter en secouant la tête. Cette observation éveilla mon attention. Peu après, je me procurai une bondrée adulte, qui avait été légèrement blessée. Lorsque je lui donnais une guêpe, elle ne la mangeait pas et s'écartait; c'est à peine si elle lui donnait un coup de bec, mais sans l'avaler. Chaque fois, le résultat a été le même : jamais je n'ai pu l'amener à manger une guêpe. »
Des observations de Behrends, il résulte que la Bondrée apivore ne commence pas par arracher aux guêpes leur aiguillon, comme l'ont dit certains observateurs; de plus, elle déterre avec la plus grande persévérance les nids de Guêpes, et se nourrit de Sauterelles, de Coléoptères, de chenilles, de Grenouilles, de Lézards. Behrends ne trouva que rarement dans son estomac des débris d'animaux à sang chaud; jamais de chatons de bouleaux ou de conifères, comme le dit Naumann, mais des feuilles de myrtilles. Naumann regarde la Bondrée comme un destructeur de nids des plus terribles, et l'accuse de s'attaquer non seulement aux Mulots, aux Rats, aux Hamsters, mais aussi aux levrauts. Elle s'invite souvent à la table de l'Autour; c'est-à-dire qu'elle suit ce Rapace, pour se nourrir des restes de ses repas. En été, elle mange des myrtilles, des framboises et d'autres baies.

La Bondrée apivore établit son nid à une faible hauteur, sur une branche basse d'un chêne ou de quelque autre gros arbre, rarement sur un conifère; elle ne se donne aucune peine pour le cacher, et le construit souvent tout auprès d'une route fréquentée. La construction en est grossière : ce sont des branches sèches superposées, lâchement entrelacées, de telle façon que d'en bas l'on aperçoit souvent les oeufs au travers. Ceux-ci, au nombre de deux ou trois, varient beaucoup quant à la forme et à la couleur : ils sont tantôt, arrondis, tantôt ovales; la coquille plus ou moins lisse; d'un blanc jaune ou d'un brun rouge, à marbrures plus ou moins claires, plus ou moins foncées; une moitié est souvent d'une teinte différente de l'autre. 

Les parents nourrissent leurs petits de chenilles, de Mouches et d'autres Insectes, qu'ils ont d'abord à moitié digérés; plus tard, ils leur donnent des animaux entiers, des rayons de miel ou des nids de Guêpes avec les larves, et enfin des Grenouilles, de petits Oiseaux, etc.

La Bondrée apivore est antipathique à tous les petits Oiseaux et aux Corneilles; mais elle n'a parmi les animaux aucun ennemi réellement à craindre. 

La Bondrée huppée

La Bondrée huppée (Pernis Cristatus) mâle a le plumage d'un brun roux flamméché de brun; trois ou quatre plumes raides, brunes, implantées à l'occiput; les cuisses brunes, rayées de blanc; la queue blanche, coupée par une ou deux larges bandes noires, et terminée par un liséré blanc; le bec et la tête noirs; les pattes jaunes.

La femelle et les jeunes n'ont pas de huppe; leur plumage est roux-brun, flammé de brun, et passe au roux fuligineux sur le bas-ventre.

Distribution géographique.
La Bondrée huppée, la seule espèce congénère connue de la précédente, habite le subcontinent Indien; on l'y trouve dans toutes les forêts, depuis la côte jusqu'à une altitude de 2600 mètres.

Comportements.
Comme la Bondrée apivore, elle se nourrit de jeunes Abeilles, de Guêpes, de chenilles; elle mange aussi de petits Rongeurs, des Reptiles, et des oeufs et de jeunes Oiseaux. Des Indiens ont rapporté à Burgess que lorsque cet oiseau détruit un nid de guêpes, il écarte ces insectes à coups de queue.

La Bondrée huppée niche sur les arbres; ses oeufs sont gris clair, à taches nombreuses. (A.E. Brehm).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.