.
-

Bimanes (histoire de la zoologie et de l'anthropologie), du latin bis, deux, et manus, main. - Cuvier avait donné ce nom à son premier ordre de la classe des mammifères, qui ne comprend qu'un genre, et, suivant la plupart des auteurs classiques aprè lui, qu'une espèce, l'homme (l'humain).

On sait qu'au XIXe siècle beaucoup de naturalistes avaient renoncé à classer l'humain parmi les animaux, et qu'ils en faisaient le type d'un règne à part, le règne humain; cette manière de voir était jugée par eux plus vraie et plus conforme aux principes d'une saine philosophie et aux conceptions de la foi chrétienne.

Toutefois, qu'ils en aient fait un ordre des mammifères, ou bien qu'ils y aient vu le représentant du règne humain, tous les naturalistes s'entendaient pour accorder à l'humain des caractères propres dont le premier et le plus important était l'existence de deux mains aux membres antérieurs comme instruments de préhension et de toucher; des mains dotés de doigts longs, flexibles, soutenus à l'extrémité par un ongle plat; un de ces doigts, le pouce, étant disposé de façon à pouvoir être opposé aux autres, et à constituer avec eux une sorte de pince. Cette disposition suffisait à leurs yeux pour caractériser extérieurement l'espèce humaine.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.