.
-

Les Bélugas
Le genre Delphinaterus
Le genre Delphinaterus ne comprend qu'une seule espèce, le Béluga ou Dauphin blanc (Delphinapterus leucas). C'est un Cétacé odontocète de la famille des Monodontidés, qui a la tête arrondie comme les Marsouins, est dépourvu de nageoire dorsale et entièrement blanc. 

Son museau est court et son corps massif. Ses dents, de grosseur variable et irrégulièrement plantées. Certains Bélugas ont trente-huit ou quarante paires de dents persistantes à chaque mâchoire, et le rostre séparé du crâne par un sillon; d'autres n'offrent pas ce dernier caractère, et, ont un moins grand nombre de dents, la plupart caduques. 
-


Bélugas. Source : animalsphoto.info.

Le Delphinaptère blanc (Delphinapterus leucas)

Le médecin Mertens, qui fit partie, en 1671, d'une expédition envoyée en Groënland pour la pêche de la Baleine, est le premier auteur qui décrivit, sous le nom de Dauphin blanc ou Béluga (Bélouga), cette espèce. Depuis Mertens, nombre de naturalistes  Steller, Pallas, Fabricius et, depuis ces précurseurs, beaucoup d'autres ont décrit le Delphinaptère blanc.

Les dimensions dépassent rarement 4 m de long. Cette espèce habite les mers arctiques et sub-arctiques, s'égarant jusque sur les côtes d'Ecosse et du Massachusetts. Elle se nourrit de poissons et de céphalopodes. Les Inuits et les Aléoutes recherchent sa chair et son lard et le prennent au filet. 

Caractères.
Le Delphinaptère blanc atteint une longueur de 4 à 7 mètres, et une circonférence de 3 mètres. Les nageoires pectorales ont 60 cm de long, et plus de 33 cm de large; la nageoire caudale est très forte; elle a 1 mètre de large. Des individus d'une aussi grande taille sont cependant rares; ceux que l'on rencontre sont généralement bien plus petits.

Les jeunes animaux ont à chaque mâchoire neuf dents courtes, droites et obtuses; ils sont brunâtres ou gris bleuâtre; les vieux sont blanc de lait, tirant un peu sur le rose jaunâtre ou sur l'orangé. Le ventre devient blanc le premier, puis, sur le dos, se montrent des taches claires, qui vont en s'agrandissant jusqu'à ce que l'animal soit entièrement blanc.

C'est à cette couleur que l'espèce doit son nom dans toutes les langues : les Groenlandais l'appellent hvudisk, les Islandais witfisk, les Russes morskuja beljuge, les Samoyèdes biborga, les Kourakes ghik, les Kamtschadales satscha, les Kouriles petschuga, les baleiniers l'appelaient whitefsch ou hirtfsch, d'où est venu le nom allemand de weissfisch

Comme le dit Faber, ce doit être un spectacle splendide que celui d'un troupeau de ces animaux, éclatants de blancheur, sortant à demi du milieu des vagues, et lançant des gerbes d'eau en l'air. La couleur sombre du fond fait encore ressortir leur blancheur.

Distribution géographique. 
Le Delphinaptère blanc habite toutes les mers polaires, à partir du 56° de latitude nord. On l'a trouvé dans toute l'étendue de l'océan Arctique depuis la baie d'Hudson et le détroit de Davis jusqu'au détroit de Béring. Nulle part il n'est rare; sa couleur blanche le fait partout remarquer des matelots. 

Quelquefois, on l'a vu plus au sud; ainsi, en 1793, on rencontra deux jeunes delphinaptères blancs, de 2,30 m à 2,60 m de long sur le rivage de Pentland-Frith; en 1815, on vit pendant plusieurs mois dans le golfe d'Édimbourg un de ces animaux errer dans la mer, arriver à la marée haute et s'en retourner à la marée basse. Les habitants d'Édimbourg se rendaient au bord de la mer pour le voir. Malheureusement, les pêcheurs crurent, et peut-être avec raison, que cet hôte nouveau écartait les saumons et le poursuivirent activement. Longtemps, il leur échappa, grâce à son agilité et à sa rapidité, mais une balle vint mettre fin à sa vie. Il ne fut cependant pas perdu pour les scientifiques; des anatomistes éminents le disséquèrent et, grâce à eux, on commença à connaître sa structure aussi bien, si ce n'est mieux, que celle de beaucoup d'autres animaux marins.
Sur les côtes de la Sibérie, le Delphinaptère blanc est très commun.

Moeurs, habitudes et régime. 
Le Delphinaptère est le plus ardent chasseur de certains poissons, et surtout de la Merluche, de l'Aigrefin, de la Sole, du Saumon. Ses nageoires grandes et vigoureuses lui permettent de glisser avec la rapidité de la flèche dans les eaux les plus rapides, et de poursuivre sa proie jusque dans les fleuves. Lorsque les Saumons et les autres poissons remontent dans les eaux douces pour y frayer, il les y suit à plusieurs kilomètres du rivage, et les habitants peuvent le prendre alors.

Le Delphinaptère blanc n'est pas craintif; il suit l'humain souvent de très près, comme s'il était apprivoisé; il joue, il s'amuse, sans s'inquiéter de la présence de son ennemi.

Par sa manière de vivre, il ressemble beaucoup au Narval. Il est sociable, et parcourt souvent la mer, en grandes bandes. En été, il s'éloigne des côtes, pour y revenir à l'entrée des froids. Il ne migre cependant pas régulièrement comme le font les autres Cétacés. (A.E. Brehm).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.