.
-

Animaux > Oiseaux > Rapaces
Les Bazas
Le genre Aviceda
Les Bazas (genre Aviceda) sont des Oiseaux de  l'ordre des Falconiformes (Rapaces diurnes), que l'on range dans deux sous-familles d'Accipitridés et qui ont certaines affinités avec les Milans. Ils  s'en distinguent cependant par plusieurs caractères : Le bec est petit, mais fortement recourbé et muni de chaque côté de deux dents acérées à la mandibule supérieure, de trois ou quatre pointes, à la mandibule inférieure. Les tarses sont courts, épais, emplumés dans leur portion supérieure et réticulés sur leur face postérieure; le doigt externe se trouve rattaché au doigt médian par une petite membrane et la tète est ornée de plumes allongées, qui forment en arrière une sorte de huppe. Leurs ailes sont moins aiguës que celles des Milans et leur queue est à peine fourchue ou coupée carrément à l'extrémité. Enfin leur taille ne dépasse guère celle d'un Pigeon ramier et reste, par conséquent, bien inférieure à celle des Bondrées, avec lesquelles les Bazas présentent aussi de grandes affinités.

Les Bazas vivent les uns en Afrique ou à Madagascar, les autres en Inde, au Sri Lanka, dans la Péninsule malaise, à Sulawesi, aux Moluques et dans le nord de l'Australie

L'une des espèces les plus remarquables de ce groupe est l'Aviceda lophotes Tem., dont les individus adultes ont la partie supérieure du corps d'un noir brillant, à reflets verdâtres, les ailes variées de noir, de blanc et de brun marron, la queue d'un noir verdâtre en dessus et d'un gris argenté sur la face inférieure, la gorge blanche, la poitrine ornée d'une écharpe d'un brun marron à laquelle succèdent sur l'abdomen des raies plus étroites de même couleur.

Cet Aviceda lophotes ou Baza huppé se rencontre sur divers points du Bengale, de la Birmanie et du Sri Lanka  mais n'est nulle part très répandu. Il se nourrit d'Insectes et plus rarement de petits oiseaux et a, par conséquent le même régime que la Buse bondrée. Il a, dit-on, le vol très court et ne plane pas à la manière de beaucoup d'Oiseaux de proie. Lorsqu'il est au repus, il relève fréquemment les plumes qui garnissent la partie postérieure de sa tête, ce qui lui donne une physionomie singulière. Les moeurs des autres espèces de Bazas semblent de différer que peu de celles du Baza huppé. (E. Oustalet).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.