.
-

Barbe (zoologie). - Par analogie avec la barbe des humains, on a donné le nom de barbe à de longs poils qui recouvrent le dessous de la mâchoire inférieure de certains singes, du bouc, de la chèvre; aux longs crins qui dépassent les fanons des baleines. Chez les oiseaux les filaments qui garnissent les deux côtés d'une plume portent aussi le nom de barbe, aussi bien que les faisceaux de petites plumes qui garnissent la base du bec dans certaines espèces.
Barbe (botanique). - On nomme ainsi la pointe qui termine l'enveloppe extérieure de la fleur ou glume dans un grand nombre de graminées. C'est un prolongement piquant et ferme de la nervure médiane. On l'appelle souvent arête.

Un organe est dit barbu quand il est recouvert de poils réunis en touffe en nombre indéfini. Ainsi le filet des étamines est barbu dans l'éphémère de Virginie, dans les genres Mouron, Bouillon blanc, Lyciet, Anthérie, etc. L'anthère est barbue dans l'acanthe, la pédiculaire, la plupart des lobélies, le charme, etc. Le style présente aussi ce caractère dans plusieurs sauges.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.