.
-

Cartothèque > Atlas classique
Italie ancienne

Vidal-Lablache
ca. 1910
Au huitième siècle avant notre ère, le nom d'Italie ne désignait que l'extrémité méridionale de la péninsule (Aristote, Politique, VII, 10; Strabon, VI, I, 4). On voit par Hérodote que, 400 ans plus tard, il s'appliquait à tout le pays jusqu'au Laus et jusqu'à Tarente (Hérodote, 1. 24; III, 136). Au temps de Sylla, il s'étendait jusqu'à l'Arno et l'Aesis; il fut alors porté jusqu'au Rubicon. César enfin incorpora la Gaule Cisalpine à l'Italie, jusqu'aux Alpes exclusivement. Les progrès de la langue suivirent de près ceux de la domination de Rome. Au temps d'Auguste, les Gaulois d'Italie sont latinisés: la langue grecque se maintient encore dans une partie de la Sicile, mais ne subsiste en Italie que sur quelques points (Strabon, VI, 1, 2).

La première grande domination politique fut celle des Étrusques. Vers 500 ils possédaient, outre le pays qui a gardé leur nom, les embouchures et la plus grande partie de la vallée du Pô, la Campanie, et la suzeraineté du Latium. Pendant ce temps, la colonisation grecque s'était développée en Sicile et dans le sud de l'Italie, mais avait été repoussée de la Corse. Carthage s'était emparée de la Sardaigne (550), et fortifiée dans l'ouest de la Sicile. Mais au commencement du quatrième siècle avant J.-C., l'empire étrusque croula de toutes parts : en 424, les Samnites lui enlevèrent la Campanie; en 396, les Romains prirent Veii, les Gaulois conquirent les pays du Pô.
-

Carte de l'Italie ancienne (Nord). Carte du Latium.
Latium.



Carte de l'Italie avant la conquête romaine.
Italie avant la conquête romaine



Cliquez sur les cartes
pour les agrandir.

Le noyau de la domination romain se composa de Rome (ager romanus) et des Latins (vieux Latium), unis en une ligue, à laquelle accédèrent plus tard les Herniques. Des cérémonies célébrées sur le mont Albain en étaient le lien religieux [La Religion romaine]; la ligue eut à lutter longtemps contre les Volsques et les Eques.

Les fondations de colonies et les constructions de voies furent les instruments de la conquête romaine.(V.-L.).

Principales colonies d'après l'ordre de fondation
(date du commencement de la construction)

Sutrium et Nepet (Etrurie), 383 av. J.-C.
Fregellae (Volsques), 328
Luceria (Apulie),  314
Alba fucentia (Eques), 303
Narnia (Ombrie), 299
Venusia (Apulie), 291
Ariminum (Gaulois Sénonais), 268
Benévent (Samnium), 268
Firmum (Picenum), 264
Brundusium (Messapie), 244
Crémone et Placentia (Gaule Cisalpine), 219
Aquilée (Vénétie), 181
Appia, 312
Valeria, 301
Flaminia,199
Aemilia, 187
Aurelia,176
Popilia, 132
--
Carte de l'Italie ancienne (Sud). Carte de la Campanie.
Campanie.



Carte de l'Italie sous Auguste.
Italie en XI régions sous Auguste



Cliquez sur les cartes
pour les agrandir.


[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.