.
-

 
Astéisme
L'astéisme (du grec asteismos, urbanité) est une espèce d'ironie délicate par laquelle on déguise la louange ou la flatterie sous le voile du blâme, ou l'instruction sous le voile de la louange. Tel est, dans Boileau (Lutrin, ch. II), l'éloge de Louis XIV par les reproches mêmes que lui adresse la Mollesse
Le ciel iImpitoyable
A placé sur leur trône un prince infatigable;
Il brave mes douceurs, il est sourd à ma voix,
Tous les jours il m'éveille au bruit de ses exploits, etc.
On peut citer aussi l'exorde du sermon de Massillon pour la fête de la Toussaint. Chez les Grecs, le mot astéisme avait, dans l'usage, un sens plus général et plus étendu que dans la rhétorique : on l'appliquait à toute manière de s'exprimer qui annonçait une bonne éducation, un esprit élégant, fin, délicat; il répondait donc assez bien à ce que nous appelons l'atticisme. (P.).
.


[Histoire culturelle][Langues][Littérature]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.