.
-

Pisé. - Sorte de maçonnerie faite avec de la terre argileuse, un peu maigre et graveleuse, que l'on comprime sur place. Les constructions de pisé, qui conviennent parfaitement pour les bâtiments de peu d'importance, dans les contrées où la pierre est rare, peuvent durer très longtemps si elles sont protégées contre l'humidité du sol par un petit soubassement en pierres ou on briques et si les surfaces extérieures sont badigeonnées de temps en temps à la chaux.

La terre, après avoir été triée à la claie et mouillée légèrement, est longuement triturée, puis comprimée dans une sorte de moule à parois mobiles et dont l'intervalle compris entre les planches qui le constituent représente exactement l'épaisseur que doit avoir le mur. Ces planches sont maintenues en place au moyen de coins et se nomment banches, tandis que le pisé qui remplit cet intervalle est la banchée. Les banches peuvent se démonter à volonté et se remonter de même lorsque l'ouvrier piseur veut enlever la sorte de grande brique crue qu'il a confectionnée de cette manière et la superposer aux précédentes, et de proche en proche.

Il existe une autre sorte de pisé, que l'on appelle torchis ou bauge, et qui sert aux mêmes usages que le précédent. Ce pisé contient une certaine quantité de foin ou de paille, hachés et mélangés à la terre.

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.