.
-

Nacre. - La nacre est usitée pour la confection d'objets mobiliers, tels que les manches de couteau et de cuiller, les pièces de damier ou de jeu d'échecs, les boutons, les boites; son éclat, ses reflets irisés, surtout ceux de la nacre de Burgau ou burgaudine, sont très appréciés également dans la marqueterie et la tabletterie.

Dès le Moyen âge, on voit mentionnés dans les Inventaires divers ouvrages de grand prix exécutés en nacre. Au XVIIIe siècle, la burgaudine fut très recherchée pour faire des boites et des tabatières. Vers la même époque, la mode se répandit en France des meubles avec incrustations de nacre; cette mode était venue d'Italie; on voyait enfin des statuettes et des objets d'étagère, confectionnés avec cette brillante matière, aussi précieuse que délicate à travailler. 

La nacre la plus recherchée est celle des grosses pintadines (Ostrea margaritifera), des avicoles et des haliotides. On est arrivé, en faisant subir à la corne une préparation spéciale, à obtenir une nacre artificielle, employée dans la fabrication des boutons. (G. Cougny).. (F. de Mély).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.