.
-

Miroir (de mirari = regarder fixement), surface polie qui reproduit par réflexion l'image des objets placés au devant. Les Anciens se servirent de miroirs en métal. On voit dans l'Exode (ch. XXXVIII, v. 8) que Moïse fit un bassin d'airain avec les miroirs des femmes. Généralement on se servit d'un alliage d'étain et de cuivre, puis d'argent; on voit, au musée de Naples, deux miroirs d'or provenant des fouilles d'Herculanum. Pline le Naturaliste mentionne aussi des miroirs en pierre obsidienne, comme ceux que les Espagnols trouvèrent chez les habitants du Pérou. Néron avait, dit-on, un miroir d'émeraude. Selon Suétone, Domitien fit garnir une galerie de pierres réfléchissant les objets et qu'il appelle phengites; on ne sait ce qu'il faut entendre par là. Les miroirs faits à Corinthe et à Brindes étaient les plus estimés. On fabriquait à Sidon des miroirs avec des plaques de verre garnies par derrière d'une feuille de métal; mais il ne paraît pas qu'ils soient devenus d'un usage général, et ils ne sont jamais mentionnés parmi les meubles précieux.

Les miroirs en alliage de métaux se ternissent promptement, et doivent être constamment nettoyés et polis : aussi on y attachait une éponge et une pierre ponce. Ceux que l'on conserve dans les musées modernes sont ronds ou ovales, et ont un manche ou une poignée. L'usage de décorer les appartements avec des miroirs de grandes dimensions ne fut pas inconnu, ainsi que le prouve la description de la chambre de Vénus par le poète Claudien; Sénèque (Ep. 86) parle aussi de ce raffinement de luxe. Les Modernes font leurs miroirs en glaces de verre très uni et étamé. Cette invention était connue au XIIIe siècle, car John Peckham, moine franciscain anglais, en fait mention dans un Traité d'optique qu'il écrivit en 1272. Les miroirs ont joué, à certaines époques, un rôle important dans la toilette: un chroniqueur dit qu'au temps de Charlemagne les religieux de l'ordre de Saint-Martin-de-la-Tour en portaient sur leurs souliers; au XVIIe siècle, les dames en avaient d'inscrustés dans leurs éventails, ou en suspendaient à leur ceinture. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.