.
-

Heurtoir

Un heurtoir est un marteau pour frapper aux portes, pouvant affecter deux dispositions-: soit celle d'un anneau généralement muni d'une bague et retenu par la gueule d'une tête de lion, soit celle d'un marteau suspendu au moyen de deux tourillons. 

Le premier système se voit dès le XIe siècle et le commencement du XIIe siècle à la cathédrale du Puy; au début de la période gothique dans celles de Lausanne et de Noyon; jusqu'à la fin de cette période dans les églises de Norvège. Les premiers exemples sont en bronze, les derniers en fer, sans tête de lion et avec anneau orné. La tête de lion manque aussi parfois en France (église de Licques [Pas-de-Calais], XIVe siècle). Le même type persiste dans des heurtoirs de maisons du XVIe siècle (musée du Louvre).
-

Heurtoir (Venise).
Heurtoir avec une tête de lion sur une porte de Venise.

Le second type a laissé de nombreux exemples dont aucun n'est antérieur au XIVe siècle et qui tous appartiennent à l'architecture civile; à la fin de l'époque gothique, ils s'ornent de plus en plus et se doublent de plaques de fer richement décorées; à la Renaissance ils se contournent et prennent la forme de chimères; depuis le XVIIe siècle, ils ont perdu de plus en plus leurs ornements et leur caractère artistique jusqu'à nos jours où les sonnettes les ont généralement remplacés. 

Les plus beaux exemples appartiennent au XVe et au XVIe siècle. On peut citer le heurtoir du palais de Jacques Coeur, à Bourges, et ceux de diverses maisons de Troyes, au musée de cette ville ou dans l'ancienne collection Spitzer, riche en objets de ce genre. Les heurtoirs s'appliquaient aux portes des églises ayant droit d'asile, des châteaux, abbayes, hôpitaux et maisons. (C. Enlart).
-

Heurtoir.
Heurtoir en forme de chimère d'une maison de l'Ariège.
© Photos : Serge Jodra.
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.