.
-

Feuillage. - Reproduction des feuilles des arbres et des plantes; c'est une des parties les plus essentielles de la décoration. Aux époques anciennes, alors que les voyages étaient peu fréquents, chaque pays empruntait ses éléments décoratifs aux plantes qui croissaient sur son sol. Ainsi les monuments égyptiens portaient les feuillages du lotus, du papyrus, du palmier; ceux de la Grèce et de Rome, l'acanthe, le laurier et l'olivier. A l'époque gothique les feuillages sont étudiés avec une précision encore un peu raide au début, mais pleine de variété et d'élégance dans la période précédant immédiatement la Renaissance, surtout en Italie. On trouve des spécimens de presque tous les feuillages dans l'ornementation des cathédrales; le lierre, la vigne, le fraisier, le marronnier, le figuier, la chicorée, le céleri, le chardon, sont les plus fréquemment employés. A la Renaissance, les guirlandes de fleurs et de fruits viennent s'ajouter au feuillage. La feuille d'acanthe, employée dans les chapiteaux grecs et romains est remise en honneur. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les couronnes et les guirlandes de chêne au de laurier deviennent un des éléments les plus importants de la décoration. A partir du XIXe siècle, si savant, si pourvu de documents de toute espèce, il devint bien difficile d'introduire de nouvelles formes de feuillages dans l'art décoratif; c'est par une étude nouvelle de la nature, par le retour au principe même de ce genre d'ornementation, que les spécialistes cherchèrent dès lors à se distinguer. (Ad. T.).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.