.
-

Crayon

On appelle crayons des substances terreuses ou métalliques dont on se sert pour tracer des lignes et pour dessiner. Les crayons employés le plus communément sont faits en plombagine, dite improprement mine de plomb, et ont été perfectionnés en 1795 par Conté, puis par Humblot. 

On compose les crayons lithographiques à l'aide d'un mélange de savon, de cire, et de suif coloré avec de la fumée. 

Les crayons vendus sous le nom de pastels ont pour base l'argile colorée avec du bleu de Prusse, du blanc de plomb, du vermillon, de l'orpiment, etc. 

Les crayons blancs sont en craie purifiée par des lavages, broyée en pâte fine, et débitée en baguettes. 

Le crayon rouge ou sanguine est fait avec de la sanguine pulvérisée, de la colle de poisson et de la gomme arabique. 

Le crayon d'ardoise ou crayon, gris, avec lequel on écrit ou dessine sur l'ardoise, n'est souvent qu'un fragment d'ardoise plus tendre. 

A la fin du XVIIIe siècle, on ne se servait que de crayons rouges dans les écoles de dessin. Quelques artistes employaient la pierre noire, surtout pour les études de paysages. On appelle dessins aux trois crayons des dessins sur papier gris ou bleuâtre, où l'on emploie le crayon rouge et le noir pour les parties ombrées, le blanc pour les clairs. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.