.
-

Contre-émail

Contre-émail. - Le revers des émaux peints est généralement recouvert d'une couche d'émail destinée à empêcher la feuille de métal de se voiler à la cuisson en faisant dominer la quantité de la matière fusible sur celle du métal qu'elle recouvre ainsi de toutes parts. Dans les émaux peints de la fin du XVe, et du commencement du XVIe siècles, surtout dans les plaques des triptyques ou le métal employé était assez fort, le contre-émail pour lequel on se servait des résidus de fabrication, est épais, rugueux, coloré par coulures et parfois opaque; plus tard, il est mince et incolore, mais alors la plaque de métal est légèrement bombée de façon à pouvoir résister plus facilement aux retraits et aux dilatations qui se produisent au four. Les cadrans d'horloges, de pendules et de montres en émail sont généralement recouverts d'un contre-émail opaque assez épais.
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.