.
-

Cistophores

Cistophores, nom donné aux médailles de l'Asie Mineure, où figure la cyste ou ciste, corbeille consacrée à Dionysos. Le droit de ces pièces frappées à Ephèse, Pergame, Sardes, Tralles, Apamée et Laodicée, montre la corbeille sacrée à moitié ouverte, et laissant échapper un serpent; autour, dans le champ, une couronne de lierre. Elles sont d'argent pur, et d'un poids uniforme. Il en circulait un nombre immense dans l'Asie Mineure Acilius Glabrio en recueillit 248,000 après sa victoire sur Antiochos le Grand et sur les Étoliens; Lucius Scipion, 331,070, après Magnésie; Manlius Vulso, 250,000 sur les Galates. Il est probable que ces tétradrachmes, frappées d'abord par les villes de Lydie et de Phrygie à l'occasion de fêtes célébrées en commun en l'honneur de Dionysos, devinrent la monnaie préférée, et peu à peu la monnaie la plus accréditée et la plus recherchée en Asie Mineure, comme l'étaient les tétradrachmes d'Athènes, en Grèce. Il se peut même qu'une confédération de villes puissantes n'ait pas eu d'autre monnaie que les cistephores. (D.).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.