.
-

Chimère

A l'origine, on donnait le nom de Chimère à un monstre mythologique qui avait une tête de lion, un corps de chèvre et une queue de dragon ou de serpent. Le nom de chimère ou grylle s'applique également à toute figure humaine réunie avec diverses parties d'animaux; tels sont les centaures et les centauresses, les sphinx, les sirènes, les pégases, les griffons, les gargouilles. On voit au musée de Florence un bronze découvert à Arezzo, en 1544, qui représente une magnifique chimère.

Le Moyen âge et la Renaissance ont employé soit en peinture, soit en sculpture, une grande variété de chimères, et beaucoup de gargouilles de cette époque nous montrent des spécimens d'une originalité remarquable. Une chimère assez singulière est celle qui se trouve placée à l'angle de la balustrade ajourée qui décore la façade principale de Notre-Dame de Paris.

La chimère était figurée sur les médailles de Corinthe, de Panticapée, de Sériphos et de Sicyone.

Par extension, dans le langage ordinaire, on donne le nom de chimères à des monstres fantastiques, créés par l'imagination d'un artiste; ainsi Ducerceau, Lepautre, Bérain et d'autres dessinateurs ont créé en grand nombre dans leurs compositions des êtres chimériques, qu'on nomme également chimères.

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.