.
-

Calque

Calque, opération par laquelle on fait promptement la copie d'un dessin. Le dessin ainsi copié se nomme également calque. Le procédé le plus simple consiste à poser sur le dessin un papier blanc, à placer les deux feuilles sur une vitre qui laisse passer la lumière, et à reproduire, grâce à la transparence que l'on obtient, les traits et même les nuances d'ombre.

On emploie quelquefois du papier huilé ou verni. Le papier-glace, qui n'est qu'une feuille de gélatine, est aussi transparent que le verre, mais a le défaut de se rayer facilement, et même de se briser. Il vaut mieux se servir du papier végétal, fabriqué avec de la belle filasse de chanvre ou de lin prise en vert, et du papier serpente, tous deux très transparents. 

Suivant le papier qu'on emploie et l'usage que l'on veut faire de son calque, on se sert d'encre, de crayon, ou d'une pointe fine. Cette dernière est d'un usage habituel pour les graveurs, mais avec du papier-glace, parce qu'après avoir calqué à la pointe, ils jettent une poussière fine dans les sillons, et, appliquant leur feuille sur une pierre ou sur une planche de métal, ils obtiennent un envers du dessin, de sorte qu'au tirage la gravure le rend dans le sens de l'original.

Le transport d'un calque sur une planche de métal ou sur une pierre se nomme décalque. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.