.
-


L'Assomption de la Vierge, dans l'art

A lieu d'être, comme l'Ascension, l'élan spontané d'un dieu qui remonte au ciel, l'Assomption est une sorte d'enlèvement qui ne s'accomplit que par l'intermédiaire de la divinité. C'est pourquoi les artistes ont toujours représenté, dans l'Ascension, le Christ s'élevant seul, tandis que la Vierge est enlevée debout sur un croissant ou sur des nuages et entourée d'un groupe de séraphins.
-

L'Assomption de la Vierge, par Rubens. (ca 1617).

Il y a aussi des Assomptions ou ravissements de saints qui sont figurés soutenus par des anges sur les bras desquels ils paraissent reposer.

Ce sont les Assomptions de la Vierge qui ont été le plus fréquemment représentées, et spécialement par les peintres relativement les plus modernes des écoles espagnole et italienne; les primitifs ont moins souvent traité ce sujet. La représentation la plus ancienne que l'on en connaisse est une fresque du IXe siècle, découverte dans la primitive basilique de Saint-Clément à Rome.

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.