.
-

Argument du menteur (logique). - Ce sophisme, qui vient de Zénon d'Elée, a été conservé par Cicéron (Académiques) sous la forme suivante :
Si tu dis que tu mens et si tu dis vrai, tu mens; mais tu dis que tu mens et tu dis vrai, tu mens donc. Mais si tu mens, tu ne dis donc pas vrai; il n'est donc pas vrai que tu mentes.
L'Antiquité avait mis ce sophisme sous le nom d'Epiménide le Crétois. Quelques mots suffisent pour le résoudre. La conséquence naturelle de l'argumentation serait qu'une même proposition peut être à la fois vraie et fausse; conséquence absurde en soi, mais qui peut être ici regardée comme vraie, en ce sens que la proposition je mens, employée isolément, est absolument dépourvue de sens. 
Quant à l'usage qu'on devait faire d'un pareil argument, dit Renouvier, nous croyons qu'il consistait montrer les difficultés attachées à certaines relations dans une école qui les niait toutes, et à soulever d'inextricables querelles sur la nature de la vérité et du mensonge.
.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.