.
-

 
L'aoriste
L'aoriste (du grec a négatif, et oristos, limité), un des temps passés de la conjugaison grecque, exprimant toujours un fait accompli en lui-même et absolument : de là vient qu'il s'emploie dans les narrations, et qu'il est le temps historique par excellence. Ce temps correspond au passé défini et au passé indéfini français, souvent au passé antérieur et au plus-que-parfait; au parfait, et quelquefois au plus-que-parfait des Latins

Dans les trois phrases suivantes : « Mon père vint ici le mois passé; mon père est venu me voir plusieurs fois; quand mon père fut venu, » la triple forme du verbe venir se rend en grec par l'aoriste. 

Lorsque notre plus-que-parfait est employé abusivement pour un passé défini ou indéfini, c.-à-d. sans aucun rapport marqué avec une autre action passée, comme dans « Je vous l'avais bien dit; je vous l'avais commandé, pourquoi ne l'avez-vous pas fait? Je croyais qu'on vous avait prévenu, mais je vois qu'on ne l'a pas fait, , etc., c'est l'aoriste qui le représente en grec.

Dans ce vers de La Fontaine (II, 9, le Lion et le Moucheron)

Comme il sonna la charge, il sonne la victoire,
l'usage permettrait l'emploi du plus-que-parfait avait sonné. Dans ce dernier cas comme dans le premier, il faudrait traduire par l'aoriste. (P.).
.


[Histoire culturelle][Langues][Littérature]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.