.
-

Anthérozoïdes (botanique), du grec anthêros = fleuri, zôon = être vivant, et eidos = forme. - Corps reproducteurs mâles de certains cryptogames, corps très petits, animés de mouvements propres, exerçant leur action fécondante sur la masse plasmique femelle ou oosphère.

Les anthérozoïdes prennent naissance à l'intérieur de l'anthéridie. Chez les cryptogames vasculaires, la cellule centrale de l'anthéridie se divise, par des cloisons transversales et longitudinales, en petites cellules munies d'un noyau volumineux, dont chacune produit un anthérozoïde. A cet effet, le noyau se courbe en arc, s'allonge en hélice, puis s'amincit en une bandelette spiralée. Le protoplasme central, entouré par cette bandelette,. s'épuise et se réduit à quelques granules amylacés; le protoplasme pariétal qui enveloppe le noyau se divise en un certain nombre de filaments attachés par un bout à cette bandelette.

Anthérozoïdes.
Anthérozoïdes. - a, sphaeroplea; b, fucus; e, polytrichum ; d, pellia.
A la maturité, l'anthéridie absorbe l'eau, s'ouvre et laisse échapper les cellules mères, qui ne tardent pas à mettre en liberté les anthérozoïdes. Ces petits corps se présentent sous l'aspect d'un ruban enroulé en une spirale à deux ou trois tours, aminci en avant, cette partie antérieure portant des cils vibratiles plus ou moins nombreux; l'extrémité postérieure porte une vésicule renfermant des granules incolores. Cette vésicule est plus ou moins persistante, suivant les groupes, se détachant souvent au bout de peu de temps; elle représente la vacuole centrale de la cellule mère, dont le noyau s'est transformé en ruban spiralé et le protoplasme a formé les cils vibratiles. La translation du filament spiralé est accompagnée d'une rotation autour de l'axe, et l'anthérozoïde se visse pour ainsi dire dans le liquide.

Les anthérozoïdes des mousses sont de minces filaments spiralés, atténués à l'extrémité antérieure, munie de deux longs cils, et renflés à l'extrémité postérieure. La découverte des anthérozoïdes des mousses a été faite par Unger en 1834.

Les anthérozoïdes des équisétacées (Prêles) affectent la même disposition spirale, mais présentent à leur partie antérieure de nombreux cils longs et épais; la partie postérieure est munie d'une vésicule très développée, enlacée par le dernier tour de spire du filament qui y adhère d'une façon intime.

Les algues ont aussi des anthérozoïdes; beaucoup d'entre elles, cependant, n'en possèdent pas, ou en possèdent d'un type différent, dénués de mouvements, privés de cils. Sirodot a donné à ces anthérozoïdes des floridées le nom de pollidines. Les anthérozoïdes pénètrent dans le col des archégones et s'unissent à l'oogone. De cette union ou fécondation résulte l'oeuf qui s'entoure d'une membrane de cellulose et se développe. (NLI).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.