.
-

Les Ancolies
Les Ancolies (Aquilegia Tourn.), réparties en 70 espèces, forment un genre de plantes de la famille des Renonculacées, qui a donné son nom à un groupe spécial, celui des Aquilégiées, et dont les représentants sont des plantes herbacées, vivaces, propres aux régions tempérées de l'hémisphère boréal de l'ancien et du nouveau monde.

L'espèce type, Aquilegia vulgaris L., croît spontanément en France dans les bois montueux, sur la lisière des forêts. Elle est connue sous les noms vulgaires d'Ancolie, Aiglantine, Galantine, Colombine, Cornette, Gants de Notre-Dame. Sa souche épaisse, oblique, ordinairement rameuse, donne naissance à des tiges dressées, plus ou moins nombreuses, hautes de 4 à 8 décimètres, chargées de feuilles alternes, bi- ou tri-ternées, les radicales longuement pétiolées, les caulinaires subsessiles. Ses fleurs
terminales, penchées, sont solitaires ou disposées en une panicule lâche, pluriflore : calice à cinq sépales ovales, pétaloïdes et caducs; corolle à cinq pétales roulés en cornet et prolongés inférieurement en un éperon plus ou moins courbé en dedans, dont le fond est tapissé d'un tissu glanduleux sécrétant un nectar sucré; androcée composé d'un grand nombre d'étamines dont les plus intérieures sont transformées on écailles membraneuses (staminodes) appliquées sur l'ovaire; celui-ci est formé de cinq carpelles qui, à la maturité, deviennent autant de follicules, c. -à-d. de fruits secs, contenant de nombreuses graines albuminées.
-

Ancolie.
Ancolie.

L'Aquilegia vulgaris est très fréquemment cultivé comme plante d'ornement. Ses fleurs, de couleur bleue, violette; purpurine, rose ou blanche, deviennent souvent doubles, soit par l'emboîtement de pétales supplémentaires, soit par la transformation d'un certain nombre d'étamines en pétales creux (Ancolies capuchonnées) ou planes (Ancolies étoilées). 

Cette belle plante a joui pendant longtemps dune grande réputation comme diurétique, diaphorétique et antiscorbutique. Elle figurait dans les officines sous la dénomination de radix, folia, flores et semina Aquilegiae. Mais elle possède des propriétés narcotico-âcres qui la rendent dangereuse. Aussi n'est-elle plus inusitée depuis longtemps. Ses fleurs sont quelquefois employées comme réactif chimique.
-

Ancolie : fleur et fruit.
Ancolie. - a, fleur; b, coupe longitudinale; c, fruits.

On cultive également dans les jardins l'Aquilegia fragrans Benth., espèce du Tibet, aux fleurs odorantes, d'un blanc carné ou lilas; l'A. glandulosa Fisch., de Sibérie; l'A. sibirica Lamk, de l'Asie boréale; l'A. chrysantha Hook., aux grandes fleurs d'un jaune d'or vif; l'A. canadensis L., à fleurs d'un beau rouge cocciné extérieurement, safrané et verdâtre intérieurement; enfin l'A. spectabilis Lem., de l'Asie boréale, remarquable par ses éperons enroulés en crosse, d'un vert gai au sommet, et par ses fleurs dont les sépales sont violets et les pétales jaunes. (Ed. Lef).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.