.
-

 
Anastrophe
Anastrophe (du grec ana, en retour, et strepho, je tourne), genre d'inversion qui consiste à renverser l'ordre naturel des mots corrélatifs. En latin, mecum, tecum, secum, nobiscum, vobiscum, quibuscum, au lieu de cum me, cum te, etc., sont des anastrophes, employées à l'exclusion même des phrases naturelles. On peut citer encore quamobrem, quapropter, quocirca, guousque, quatenus. Quintilien a dit  : quitus de rebus, et Properce : cuam prius

Les anastrophes ont été introduites par l'euphonie, ou par la nécessité de rapprocher le conjonctif le plus possible de son antécédent. Mais, dans la poésie, elles viennent de la contrainte de la versification : ainsi, Virgile a dit : Saxa per et scopulos (Géorg., III, 276), au lieu de per saxa et scopulos; Italiam contra (Enéide, V, 663), au lieu de contra Italiam. En français, Me voici, Sa vie durant, sont des anastrophes. (B).

.


[Histoire culturelle][Langues][Littérature]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.