.
-

Acide lactique (chimie). - Acide organique que l'on rencontre tantôt libre, tantôt combiné dans l'organisme des animaux et des plantes. Il se présente, à l'état de pureté, sous la forme d'un liquide incolore, de consistance sirupeuse, rougissant fortement le tournesol, ne pouvant cristalliser alors même qu'on le concentre le plus possible. Soumis à l'action de la chaleur, il abandonne, vers 150°, un équivalent d'eau, et se transforme en acide lactique anhydre; chauffé plus fortement, il perd un second équivalent d'eau à 250° et donne la lactide.

On reconnaît cet acide aux caractères chimiques suivants : il produit un précipité blanc dans les dissolutions saturées de quelques sels à acide organique de zinc et de magnésie, les acétates par exemple, tandis qu'il ne précipite pas l'eau de baryte; quand on le chauffe avec l'acide sulfurique, il dégage abondamment de l'oxyde de carbone, en même temps, qu'il fournit un résidu de couleur noirâtre.

La plupart des sucs végétaux et des liquides provenant des animaux donnent de l'acide lactique quand on les abandonne. au contact de l'air; ils éprouvent, sous l'influence d'un ferment particulier que Pasteur a mis en évidence, la fermentation lactique. On trouve ce corps dans le petit-lait aigri, dans les liquides de l'estomac, dans l'eau sure des amidonniers, dans la bière aigrie, etc. Le vin éprouve aussi quelquefois une altération profonde, qui est accompagnée de la production d'acide lactique.

Pour préparer ce corps, on abandonne au contact de l'air, à la température de 25°, un mélange de lait écrémé, de glucose et de craie en poudre; la fermentation s'établit,  l'acide lactique prend naissance et passe à l'état de lactate de chaux. Après plusieurs jours, on évapore la liqueur, qui fournit, un dépôt abondant de lactate de chaux. On purifie ce dépôt en le faisant redissoudre dans l'eau, pour lui faire subir des cristallisations successives. Le lactate de chaux est ensuite décomposé par l'acide oxalique, puis concentré à feu nu et finalement dans le vide.

L'acide lactique a été découvert par Scheele et étudié par Braconnot, Pelouze et Gelis, Boutron et Fremy, etc. Ce sont les travaux de Wurtz qui ont conduit à rapprocher l'acide lactique à la chimie des glycols (diols). Une pisete explorée ensuite  par la découverte de Lantemann, qui a pu préparer l'acide propylique en désoxydant partiellement l'acide lactique. (B.)
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.