.
-

Aberration. - On parle d'aberration pour qualifier une déviation de la lumière qui peut avoir des causes diverses. On distingue en particulier l'aberration d'origine instrumentale, et l'aberration de la lumière proprement dite, liée à la vitesse finie de la lumière :

Aberration des intruments. Elle provient de divers défauts des systèmes optiques. Mentionnons simplement : 

L'aberration chromatique apparaît dans les instruments optiques dans lesquels la lumière doit traverser des lentilles. Le résultat est une déviation différente selon les longueurs d'onde et, partant, une irisation de l'image obtenue.

L'aberration de sphéricité correspond à une mauvaise convergence des rayons lumineux d'un miroir vers son foyer (ou vers un miroir secondaire). C'est une aberration de sphéricité dont souffre le miroir primaire du télescope spatial Hubble. Jusqu'à ce qu'elle soit corrigée par l'adjonction d'un système optique approprié, les rayons étaient focalisés à l'arrière du miroir secondaire.

Aberration de la lumière
L'aberration de la lumière, ou aberration proprement dite, ne relève pas, quant à elle, de l'instrumentation, mais de l'astrométrie. Cette aberration correspond au petit écart observé dans la position apparente d'une étoile (ou de tout autre astre), par rapport à sa direction vraie au cours de la journée ou de l'année. L'aberration anuelle, qui fait décrire aux astres une petite ellipse sur la sphère céleste, est due à la composition de la vitesse de la Terre autour du Soleil et de celle de la lumière en provenance de cet astre. Son amplitude maximale, appellée constante de l'aberration annuelle, est de 20,48". L'aberration diurne, d'amplitude beaucoup plus faible, est liée au déplacement de l'observateur lors de la rotation de la Terre sur elle-même. On peut également mentionner un effet d'aberration mineur, dû au déplacement du Système solaire dans la Galaxie. Tous ces phénomènes sont analogues à celui que l'on peut constater lorsqu'on roule en voiture sous une pluie. Celle-ci tombe, pour l'observateur, obliquement et non plus verticalement. L'aberration de la lumière a été découverte en 1727 par James Bradley.
.


Dictionnaire cosmographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.