.
-

Zeller

Zeller (Eduard). - Philosophe et théologien né à Kleinbottwar (Württemberg) le 22 janvier 1814, mort le 19 mars 1908. Privat-dozent à Tubingue, il y fonda en 1842 les Theologische Jahrbücher qui furent jusqu'en 1857 l'organe de l'école théologique critique dite de Tubingen. Il professa ensuite à Berne (1847), Marbourg (1849), où il dut passer de la Faculté de théologie à celle de philosophie, à Heidelberg (1862), Berlin (1872-1894). 

Eduard Zeller a acquis une autorité incontestée comme historien de la philosophie avec Die Philosophie Griechen in ihrer geschichtlicher Entwickelung (1844-1852 et  , 3 volumes. séparément remaniés et réédités (1856-1868); traduction en français par Boutroux (1877) sous le titre de Philosophie des Grecs dans son développement historique).  Citons aussi : Die Apostelgeschichte (1854); De Hermodoro Ephesio et Hermodoro Platonico (1859), etc.
-

Eduard Zeller.
Eduard Zeller.
Zeller (Jules Sylvain). - Historien  né à Paris le 23 avril 1819 (ou 1820?), mort à Paris le 25 juillet 1900. Agrégé d'histoire en 1844, et docteur ès lettres en 1849, après avoir enseigné successivement à Bordeaux, à Strasbourg, à Rennes et à la Faculté d'Aix, il fut nommé, en 1858, maître de conférences à l'École normale, et peu de temps après professeur suppléant à la Sorbonne

En 1869, il remplaça Duruy comme professeur d'histoire à l'École polytechnique. L'année suivante il devint recteur de l'Académie de Strasbourg, mais il ne put remplir ses fonctions. Revenu à Paris après la guerre, il fut élu, en 1874, au fauteuil de Michelet à l'Académie des sciences morales  et politiques, et occupa, de 1876 à 1888, les fonctions d'inspecteur général de l'enseignement supérieur. 

L'oeuvre de Jules Sylvain Zeller est considérable, mais insuffisamment critique. Il faut citer : Ulric de Hutten, sa vie, ses oeuvres, son époque (1849), thèse de doctorat; Histoire de l'Italie, depuis l'invasion des barbares jusqu'à nos jours (1852), Épisodes dramatiques de l'histoire d'Italie (1855); les Empereurs romains, caractères et portraits historiques (1863); Entretiens sur l'histoire, antiquité et Moyen âge (1865-1869, 4 vol.); Abrégé sur l'histoire d'Italie depuis la chute de l'empire romain jusqu'en 1864 (1864); Les Tribuns et les évolutions en Italie (1873); Pie IX et Victor Emmanuel (1879); Entretiens sur l'histoire du Moyen âge (1884-1888); Histoire de l'Allemagne (1872-1890, 6 vol.). 

 Zeller (Berthold). - Professeur et historien, fils du précédent,  né à Rennes le 25 septembre 1848, mort à Paris le 4 avril 1899. Élève de l'École normale supérieure, agrégé d'histoire en 1872, docteur ès lettres en 1880, il fut successivement professeur d'histoire aux lycées de Bourges, d'Amiens et, à Paris, au collège Rollin, au lycée Charlemagne, puis maître de conférences à la Sorbonne

Les principaux ouvrages de Berthold Zeller sont : Henri IV et Marie de Médicis, d'après des documents nouveaux (1876);Richelieu et les Ministres de Louis XIII (thèse, 1800); La Minorité de Louis XIII, Marie de Médicis et Sully (1892); Marie de Médicis et Villeroy (1897); Marie de Médicis chef du conseil (1898); Le Connétable de Luynes (1870). Zeller a aussi dirigé la publication d'une collection populaire, l'Histoire de, France racontée par les contemporains, recueil d'extraits.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2008. - Reproduction interdite.