.
-

Wiseman

Nicholas Patrick Stephen Wiseman est un cardinal anglais, né à Séville le 2 août 1802, mort à Londres le 15 février 1865. Fils d'un commerçant établi en Espagne, il fut amené en Angleterre après la mort de son père en 1805, fit de bonnes études sous Lingard, l'historien, qui le prit en amitié et, dès sa prime jeunesse, résolut de se consacrer à l'Eglise. A seize ans, il entrait au collège anglais de Rome. Il s'éprit de linguistique orientale, cultiva passionnément le syriaque et l'hébreu. En 1825, il recevait l'ordination. En 1828, il publiait ses Horae Syriaca; qui attirèrent sur lui l'attention des érudits, et Léon XII le nommait professeur d'hébreu et de syriaque au gymnase de la Sapienza. A la fin de la même année, il devenait recteur du Collège anglais, fonctions qu'il conserva pendant douze ans. 

En 1836 paraissaient les études, intitulées On the connection between Science and revealed Religion (2 volumes), cherchant à concilier le point de vue orthodoxe avec les récentes découvertes géologiques; elles excitèrent de vives polémiques et furent traduites en français en 1841. Wiseman passa un an en Angleterre (1835-1836); il y donna ses Lectures on the principal doctrines and practices of the catholic Church (1836) qui firent beaucoup de bruit en Angleterre, en France et en Amérique, et il fonda avec Daniel O'Connell et J. Quin la Dublin Review. La même année, il publiait encore des Lectures on the offices and Ceremonies of Holy Week et des Lectures on the Body and Blood of our Lord in the Blessed Eucharist

En 1840, Grégoire XVI le nommait coadjuteur de Walsh, vicaire apostolique du district du centre; peu après, il fut consacré évêque in partibus. Pie IX lui donna en 1848 la succession de Walsh et le promut en 1850 archevêque de Westminster et cardinal. Ces nominations excitèrent le plus vif mécontentement parmi les protestants anglais. On ne parla de rien moins que des invasions du papisme et, en 1851, le Parlement votait un bill interdisant aux catholiques anglais de prendre le titre d'évêque à peine d'amende. Ce bill, qui fut rapporté en 1872, ne fut d'ailleurs jamais appliqué. 

Wiseman, très aimé à cause de ses rares qualités d'esprit et de coeur, donna en 1854 sa Fabiola, l'un des livres les plus populaires du XIXe siècle et qui a été traduit en de nombreuses les langues; en 1858, ses Recollections of the last four Popes, qui obtint aussi un succès considérable, et un drame en 2 actes, Hidden Gem, qui fut joué en 1859 sur une scène de Liverpool. Extrêmement intelligent et libéral, il se faisait par surcroît une réputation de conférencier en traitant avec la plus grande largeur de vues des sujets sociaux, artistiques et littéraires. Quelques-unes de ces conférences ont été publiées à part, notamment : The Highways of peaceful commerce have been the Highways of Art (1854) et Points of contact between Science and Arts (1863). Citons encore : Essays on various subjects (1853, 3 vol. in-8) et Sermons on our Lord Jesus-Christ (Dublin, 1864, in-8). 

Wiseman, dont la réputation était très grande, eut des funérailles splendides où assistèrent les ambassadeurs des principales cours catholiques d'Europe. (R. S.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2018. - Reproduction interdite.