.
-

Whewell (William), mathématicien et philosophe né à Lancastre le 24 mai 1794, mort à Cambridge le 6 mars 1866. D'abord professeur de mathématiques, puis de minéralogie (1828-32) et, en dernier lieu, de philosophie (1838-55) à l'Université de Cambridge. Il remplit, en outre, à partir de 1841, les fonctions de directeur du Trinity College, et, à partir de 1855, celles de vice-chancelier de l'Université. Il était depuis 1821 membre de la Société royale de Londres. Son oeuvre, très importante, est aussi très variée. Les travaux sur la mécanique (étude des marées, notamment) et les écrits philosophiques y tiennent toutefois la plus large place.  (L. S.).


En bibliothèque - Outre un nombre considérable de mémoires et d'articles parus dans les Philosophical Transactions, dans le Philosophical Magazine, etc., il a publié : Treatise on Mechanics (Cambridge, 1833; nombr. édit. ; trad. allem. par Schmuse, Brunswick, 1841). - Analytical Static (Cambridge, 1833). - Astronomy and general physics considered with reference to natural Theology, qui fait le troisième volume de la collection du Bridgewater Treatise (1833, nouvelle édit. 1864). 

Ensuite vinrent des oeuvres philosophiques dont les principales sont : Four sermons on the foundations of morals (1837). - History of the inductive sciences (Londres, 1837, 3 vol.; 3e édit., 1857; trad. allem. par Littrow, Stuttgart, 1839-42). - Philosophy on the inductive sciences (Londres, 1840, 2 vol.), rééditée sous le nouveau titre History of scientifc ideas (Londres, 1858-61, 3 vol.). - Elements of morality including polity (Londres, 1845, 2 vol.). - Lectures on the history of moral philosophy in England (Londres, 1852; 3° édit., 1862), etc. 

Parmi ses autres ouvrages, on peut citer : Of the plurality of worlds (1853), et Lectures on political economy (1863).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.