.
-

Vries

Vries (Jan Vredeman  ou Friedeman de). - Peintre né à Leeuwarden (Hollande) en 1527, mort après 1604. II est le plus ancien des peintres hollandais qui ont pris un Intérieur d'église ou, plus généralement, une « architecture » comme sujet principal d une peinture, les figures qu'il y ajoutait n'étant pour lui que de simples accessoires, même quand elles donnaient leur nom au tableau. Ses albums d'architecture sont très estimés pour la justesse de perspective et le bel arrangement, de lignes des compositions qu'ils renferment. Il fut le maître d'H. van Steenwyck le Vieux. (E. D.-G.).
-
Vries : prise d'Anvers.
Allégorie de la prise d'Anvers, par Jan Vredeman de Vries, 1586.
Vries (Gerard de). - Philosophe du XVIIe s., natif d'Utrecht, adopta les idées de Descartes, et publia pour les défendre divers écrits : De Deo divinisque perfectionibus, Utrecht, 1685; De R. Cartesii meditationibus a Gassendo impugnatis, 1691; De ideis rerum innatis, 1695. On lui doit aussi une bonne Logique, et une savante dissertation De homoeomeria Anaxagorae,1692.
Vries (Martin Gerritson de). - Navigateur hollandais du XVIIe siècle. On ne connaît ni la date de sa naissance ni celle de sa mort. On sait seulement qu'en 1621 il aborda aux Indes comme matelot, à bord du Wapen van Hoorn. En 1643, il fut chargé par le conseil des Indes d'explorer la région maritime située au Nord du Japon. Parti sur le Castricum, et ayant sous ses ordres le Breskens, de Vries visita les îles situées près du détroit appelé depuis détroit de La Pérouse, puis Hokkaïdo, la Terre des États et la Terre de la Compagnie. Il eut à surmonter de nombreuses difficultés suscitées par les Japonais.


En Bibliothèque - Une relation de ce voyage parut en 1646 : Mémorial et observations de M. de Vries sur le voyage aux côtes de la Tartarie et du Japon (en holl. Amsterdam, in-8). Leupe a publié en 1868 le Journal de bord du Castricum (id., ibid., in-8). Eekhoff, M. G, de Vries, commandant au service de la compagnie des Indes (en hollandais) ; Leeuwavden, 1859. in-8.
Vries (Jérôme de). - Littérateur né à Amsterdam en 1776, mort à Amsterdam en 1853. Il fut appelé de bonne heure aux importantes fonctions de greffier de sa ville natale, et consacra ses loisirs aux lettres et aux arts, spécialement à la numismatique. Il publia un grand nombre d'ouvrages pleins d'érudition, mais ses jugements sont parfois influencés plus que de raison par ses préjugés réactionnaires. En voici les principaux :


En Bibliothèque - Vie d'Anaxagoras (Amsterdam, 1806, in-8) ; Eloge de Jérémie De Decker (ibid., 1807, in-8); Histoire de la poésie néerlandaise (ibid., 4808, 2 vol. in-8) ; Huqo Grotius et Marie de Reigersbergen (ibid., 4827, in-8). Tous ces ouvrages sont écrits en hollandais. Il avait également traduit en cette langue le traité de Grotius, De veritate religionis christianae (ibid., 4844), et fondé avec Van Kampen le Hollandsch Magazyn, importante revue littéraire et historique. On lui doit aussi la continuation du grand traité numismatique de Van Loon : Description des monnaies et médailles historiques de la hollande (en holl.).

Biographie de J. De Vries (en holl.), dans Annuaire de la Société néerlandaise de Leyde, pour 1853.

Vries (Mathias de), philologue hollandais, né à Haarlem en 1820, mort à Leyde le 17 août 1802. Il fut successivement professeur au gymnase de Leyde et aux Universités de Groningue et de Leyde, et s'appliqua spécialement à l'étude de la langue néerlandaise. On lui doit de savantes éditions d'auteurs du Moyen âge et de la Renaissance, tels que Hooft, Boendale, Maerlant, etc., mais son oeuvre maîtresse est le Grand Dictionnaire hollandais (Woordenboek der nederlansche taal; Leyde, 1861-86, 34 liv. in-8). Il préconisa en 1872 des règles orthographiques nouvelles, qui furent adoptées par tous les écrivains néerlandais.
Vries (Hugo de), botaniste hollandais, né à Haarlem le 16 février 1848. Il étudia à Liège, où il fut reçu docteur ès sciences en 1870, à Heidelberg et à Wurtzbourg, devint professeur à l'école « réale » d'Amsterdam en 1871, privatdozent à Halle en 1877, professeur extraordiaire de botanique à Amsterdam en 1878; professeur ordinaire en 1880. Il s'occupa surtout de physiologie végétale et a publié plusieurs ouvrages sur ce sujet; la croissance des plantes et la théorie darwinienne ont particulièrement attiré son attention. (Dr L. Hn.).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.